Vincent Kompany a à peine changé son onze par rapport au match contre le Cercle Bruges (victoire 1-2), seul Yari Verschaeren a dû céder sa place à Francis Amuzu. L'agile flanker a ouvert le bal à la cinquième minute avec un tir en première intention. Cinq minutes plus tard, Amuzu reprenait un centre de Gomez dans la surface de réparation. En deux essais, il a contraint le gardien Schubert à un arrêt. Raman (10e) était au bon endroit pour botter le rebond : 1-0. Les Mauve et Blanc ont pris confiance après ce premier but. Après une bonne combinaison, Raman se libèrait pour un tir qui passait juste au-dessus. Le remplaçant à Vitesse de Loïs Openda, suspendu, Darfalou a mis Hendrik Van Crombrugge au travail pour la première fois après un quart d'heure. L'attaquant a placé une tête vers le coin, mais le gardien de but du RSCA l'a sauvée. Vitesse a dû subir le premier quart-temps, mais a équilibré ensuite les échanges. Anderlecht semblait contrôler la situation jusqu'à ce que soudain un but de classe mondiale tombe du ciel . Van Crombrugge se détendait sur la volée du puissant Gboho, mais n'avait aucune chance sur le coup de pied d'Eli Dasa (1-1, 31e). Le RSC Anderlecht a rectifié le tir presque immédiatement. Après une merveilleuse attaque, Amuzu a joué le ballon dans la foulée de Raman, qui n'a pu que prolonger le centre à ras de terre dans le but vide : 2-1 (34e). Juste avant la mi-temps, Raman se retrouvait à nouveau seul devant Schubert après un contre. Le 3-1 semblait acquis fait, mais le gardien et le poteau l'empêchèrent de réaliser un triplé. Un tir de Refaelov - à un mètre au-dessus - n'a pas non plus changé le score à la pause. La deuxième mi-temps commençait de manière désastreuse pour Anderlecht. Dès la première minute, le score était de nouveau équilibré. Nikolai Frederiksen chercha le point filet depuis la limite des seize mètres. Le défenseur Hoedt glissa le ballon, hors de portée de Van Crombrugge (2-2, 46e). Cinq minutes plus tard, l'équipe locale a même échappé au pire. Gboho se faufilait entre trois joueurs du RSCA et avait un but ouvert, mais son tir passait à côté. Anderlecht a complètement perdu le contrôle du match. Ce n'est qu'à la 65e minute que Bruxelles a retrouvé ses esprits Raman tirait à côté dans un angle fermé. Vitesse a toutefois pris l'avantage après une gaffe de Hoedt. Le défenseur a donné le ballon à Tannane, qui a également résisté à Gomez pour faire 2-3 dans le coin opposé (72e). Kompany a fait entrer deux nouveaux renforts : Ashimeru (pour Amuzu, fatigué) et Thelin (pour un Zirkzee plutôt invisible). En deuxième mi-temps, le jeu du RSCA s'est dégradé et pendant longtemps, ils n'ont pu revendiquer qu'une reprise de la tête de Delcroix, qui a été facilement sauvée par Schubert. La contribution de Verschaeren a fait la différence. D'une frappe dans la lucarne, le remplaçant permettait de remettre le marquoir à égalité à la 90e (3-3). Dans le temps additionnel Anderlecht eut encore une occasion en or d'arracher la victoire. Gomez était accroché dans le rectangle. Refaelov se chargea de tirer le penalty mais son envoi s'écrasa sur la barre transversale. Les Mauve et Blanc n'auront d'autre choix que s'imposer à Arnhem s'ils veulent vivre une campagne européenne cet automne. (Belga)

Vincent Kompany a à peine changé son onze par rapport au match contre le Cercle Bruges (victoire 1-2), seul Yari Verschaeren a dû céder sa place à Francis Amuzu. L'agile flanker a ouvert le bal à la cinquième minute avec un tir en première intention. Cinq minutes plus tard, Amuzu reprenait un centre de Gomez dans la surface de réparation. En deux essais, il a contraint le gardien Schubert à un arrêt. Raman (10e) était au bon endroit pour botter le rebond : 1-0. Les Mauve et Blanc ont pris confiance après ce premier but. Après une bonne combinaison, Raman se libèrait pour un tir qui passait juste au-dessus. Le remplaçant à Vitesse de Loïs Openda, suspendu, Darfalou a mis Hendrik Van Crombrugge au travail pour la première fois après un quart d'heure. L'attaquant a placé une tête vers le coin, mais le gardien de but du RSCA l'a sauvée. Vitesse a dû subir le premier quart-temps, mais a équilibré ensuite les échanges. Anderlecht semblait contrôler la situation jusqu'à ce que soudain un but de classe mondiale tombe du ciel . Van Crombrugge se détendait sur la volée du puissant Gboho, mais n'avait aucune chance sur le coup de pied d'Eli Dasa (1-1, 31e). Le RSC Anderlecht a rectifié le tir presque immédiatement. Après une merveilleuse attaque, Amuzu a joué le ballon dans la foulée de Raman, qui n'a pu que prolonger le centre à ras de terre dans le but vide : 2-1 (34e). Juste avant la mi-temps, Raman se retrouvait à nouveau seul devant Schubert après un contre. Le 3-1 semblait acquis fait, mais le gardien et le poteau l'empêchèrent de réaliser un triplé. Un tir de Refaelov - à un mètre au-dessus - n'a pas non plus changé le score à la pause. La deuxième mi-temps commençait de manière désastreuse pour Anderlecht. Dès la première minute, le score était de nouveau équilibré. Nikolai Frederiksen chercha le point filet depuis la limite des seize mètres. Le défenseur Hoedt glissa le ballon, hors de portée de Van Crombrugge (2-2, 46e). Cinq minutes plus tard, l'équipe locale a même échappé au pire. Gboho se faufilait entre trois joueurs du RSCA et avait un but ouvert, mais son tir passait à côté. Anderlecht a complètement perdu le contrôle du match. Ce n'est qu'à la 65e minute que Bruxelles a retrouvé ses esprits Raman tirait à côté dans un angle fermé. Vitesse a toutefois pris l'avantage après une gaffe de Hoedt. Le défenseur a donné le ballon à Tannane, qui a également résisté à Gomez pour faire 2-3 dans le coin opposé (72e). Kompany a fait entrer deux nouveaux renforts : Ashimeru (pour Amuzu, fatigué) et Thelin (pour un Zirkzee plutôt invisible). En deuxième mi-temps, le jeu du RSCA s'est dégradé et pendant longtemps, ils n'ont pu revendiquer qu'une reprise de la tête de Delcroix, qui a été facilement sauvée par Schubert. La contribution de Verschaeren a fait la différence. D'une frappe dans la lucarne, le remplaçant permettait de remettre le marquoir à égalité à la 90e (3-3). Dans le temps additionnel Anderlecht eut encore une occasion en or d'arracher la victoire. Gomez était accroché dans le rectangle. Refaelov se chargea de tirer le penalty mais son envoi s'écrasa sur la barre transversale. Les Mauve et Blanc n'auront d'autre choix que s'imposer à Arnhem s'ils veulent vivre une campagne européenne cet automne. (Belga)