" Je ne voudrais pas être à la place du coach." En quelques mots, Javier Martos résume un Charleroi où règne désormais une concurrence accrue. En ajustant son noyau à quelques postes plus faibles, Mehdi Bayat a offert à Felice Mazzù un groupe où chaque place, ou presque, coûte très cher. Une fois revenu de blessure, Nurio enverra Steeven Willems lutter face à Dorian Dessoleil pour une place en défense centrale, là où même M...

" Je ne voudrais pas être à la place du coach." En quelques mots, Javier Martos résume un Charleroi où règne désormais une concurrence accrue. En ajustant son noyau à quelques postes plus faibles, Mehdi Bayat a offert à Felice Mazzù un groupe où chaque place, ou presque, coûte très cher. Une fois revenu de blessure, Nurio enverra Steeven Willems lutter face à Dorian Dessoleil pour une place en défense centrale, là où même Martos n'est plus assuré de sa place. Au lieu du jeune Gjoko Zajkov, qui a semblé atteindre son plafond la saison dernière, le capitaine espagnol a reçu la concurrence de Dorian Dervite, un colosse français rompu aux joutes du championnat anglais. Pour la reprise du championnat, et au grand dam d'un public qui l'a réclamé très tôt dans la rencontre, même l'icône locale Jérémy Perbet était assis sur le banc. " Maintenant, le coach a 15, 16 ou 17 titulaires dans son groupe ", explique le buteur français, qui a connu l'époque où certains (comme Damien Marcq) revenaient automatiquement dans le onze après une blessure ou une suspension. Une ère qui semble désormais révolue, au sein de ce Charleroi dont le principal atout est visiblement l'homogénéité d'un noyau plein de ressources. Entre les perches, la concurrence pourrait aussi s'étoffer. Une hernie discale freine Nicolas Penneteau, et a fait rejaillir les critiques sur le niveau de Parfait Mandanda, coupable d'une approximation qui n'a pas porté à conséquence face à l'Antwerp, mais déjà discuté pour son intervention sur l'unique but de la rencontre. Après le match, Mehdi Bayat a protégé son gardien congolais, sans exclure l'arrivée d'un renfort ganté d'ici la fin du mois d'août : " La question n'est pas liée à Parfait, mais plutôt au rétablissement de Nico. " " Je reste persuadé que ce groupe est plus fort que la saison passée ", conclut l'administrateur-délégué des Zèbres. La concurrence entre Perbet, Chris Bédia et Kaveh Rezaei s'annonce effectivement féroce devant, alors que l'arrivée d' Ali Gholizadeh et la forme ascendante de Romain Grange ont fait passer Mamadou Fall du onze de base aux tribunes en l'espace de quelques semaines.