Comment Ninis a atterri à Charleroi

28/01/16 à 10:29 - Mise à jour à 10:30

Source: Sportmagazine

Mehdi Bayat et Stergos Marinos ont séduit Ninis et son agent, qui n'est pas un inconnu en Belgique.

Comment Ninis a atterri à Charleroi

Sotiris Ninis a découvert le championnat belge contre Anderlecht. © BELGA

C'est un Pierre-Yves Hendrickx enthousiaste qui a qualifié la venue de Sotiris Ninis de transfert "historique pour Charleroi". Il est vrai que la venue de celui qui était présenté, voici quelques années, comme le sauveur du football grec, a de quoi surprendre. Mais il y a évidemment des explications.

Celle de Mehdi Bayat, d'abord, qui affirme avoir été contacté par l'entourage d'un joueur qui n'entrait plus dans les plans d'Andrea Stramaccioni à Athènes. L'homme fort de la direction carolo a emmené Ninis et ses agents dans un restaurant de Charleroi, les séduisant par son discours sur les ambitions zébrées et par la qualité du poisson servi sur les lieux, a-t-il expliqué à la DH.

L'agent principal de Ninis, Paschalis Tountouris, n'est pas un inconnu sur le marché belge. Il s'occupe notamment des intérêts de Jali et Musona, et a oeuvré pour la venue de l'immense Papazoglou à Courtrai. Un club où un certain Mogi Bayat fait la pluie et le beau temps à chaque mercato.

Tountouris s'intéresse à la Belgique, il l'a affirmé sans détour lors d'un entretien accordé à propos de Kynigopoulos, le jeune Grec arrivé à Saint-Trond suite à un crowdfunding proposé aux supporters des Canaris : "La Belgique est devenue un centre d'attention pour les plus grands championnats européens."

C'est donc pour prester sous l'oeil de la lucrative Premier League ou de l'intéressante Bundesliga que Ninis s'est installé à Charleroi. "La Belgique, en général, ça attire", affirmait d'ailleurs le joueur lors de sa présentation, insistant sur la place de numéro un au classement FIFA occupée par notre équipe nationale.

L'autre atout de Charleroi dans ce dossier s'appelle Stergos Marinos. Le latéral droit a évolué pendant trois ans aux côtés de Ninis en Grèce. Et a reconnu son implication dans le transfert de son compatriote : "Je lui ai conseillé de venir ici. Au Sporting, j'ai pu relancer ma carrière et je suis convaincu qu'il en fera de même."

Par Guillaume Gautier

Nos partenaires