Comment Mpenza a fait revenir Vanden Borre à Anderlecht

12/03/13 à 17:01 - Mise à jour à 17:01

Source: Sportmagazine

Mbo Mpenza, ancien équipier de Vanden Borre à Anderlecht, officie désormais comme conseiller. C'est à lui en bonne partie que l'on doit le retour du Ket au Parc Astrid.

Comment Mpenza a fait revenir Vanden Borre à Anderlecht

2/5: Il revient de très loin et êst repris pour le match amical face à la côte d'Ivoire. Il pourrait coiffer au poteau son capitaine, Guillaume Gillet, et Thomas Meunier. © BELGA

Fin novembre, Vanden Borre s'est tourné vers son ex-équipier, Mbo Mpenza, à propos duquel il déclarait, en 2006: " Je le considère comme mon grand frère. C'est quelqu'un de magnifique qui m'a beaucoup aidé. On n'en rencontre pas des masses dans le monde du foot. " Avec comme ambition ultime de retourner chez lui à Anderlecht. " J'ai eu deux-trois touches en Belgique. Mais, pour moi, c'était Anderlecht ou rien. Je suis 100% anderlechtois et je veux réussir dans ce club! "

Mbo Mpenza a mis une équipe autour de lui. Il l'envoie d'abord chez Grégoire Litt, un préparateur physique fondateur de Promosport et qui s'est occupé notamment de la préparation physique du nageur François Heersbrandt, de la championne d'escalade Muriel Sarkany, ou encore du tennisman Kristof Vliegen.

" J'ai passé un mois à bosser tous les jours. C'était intensif. J'étais régulièrement à Louvain-La-Neuve mais aussi dans les Ardennes à faire du ski notamment. Le courant est très bien passé ", explique Vanden Borre. En parallèle, Mbo Mpenza contacte aussi Patrick Mbaya, un ex-avocat aux barreaux de Liège et de Bruxelles, à la tête de la société Target Eleven, installée à l'Avenue Louise. " Nous sommes en charge de la communication, du marketing (droits d'image) et du sponsoring d'Anthony Vanden Borre mais aussi de Marouane Fellaini ", précise Mbaya. " Nous avons des clients en France, en Angleterre et en Asie, dont la fédération indonésienne. Mais nous ne nous occupons pas à proprement parler des transferts, notre travail n'a rien à voir avec celui d'un agent. "

" Le rôle de Mbo dans ce dossier est très important ", poursuit Patrick Mbaya. " Il a l'avantage d'avoir fini sa carrière il n'y a pas si longtemps et parle le même langage que les footballeurs. Il les comprend. Il joue un rôle de grand frère. De plus en plus de joueurs l'appellent. Des agents le contactent aussi pour collaborer. Mbo conseille des joueurs dans le choix d'un agent, il ne veut pas remplir lui-même cette fonction. Il fait du management global. "

Par Thomas Bricmont et Pierre Danvoye

Retrouvez l'intégralité de l'article dans votre Sport/Foot Magazine

Nos partenaires