Le 25 avril dernier, le Standard valide officiellement un partenariat avec la Fédération de football chinoise en devenant son troisième centre d'entraînement en Europe. Pour retrouver trace d'une connexion footballistique sino-liégeoise, il faut remonter à novembre 2013. À l'époque, Sudpresse évoque un possible rachat du club par un fonds d'investissement de Hong-Kong, Speed Media, derrière lequel se cache un groupe pétrolier américain, toujours inconnu à ce jour, et représenté en principauté par un ancien banquier d'affaires, Stéphane Di Maria.
...