Jeudi soir, le duel entre l'Union et FC Bruges retiendra l'attention de tous les suiveurs de la Pro League. Voici cinq chiffres à savoir sur ces deux clubs afin d'être prêt pour le coup d'envoi le match.
...

Jeudi soir, le duel entre l'Union et FC Bruges retiendra l'attention de tous les suiveurs de la Pro League. Voici cinq chiffres à savoir sur ces deux clubs afin d'être prêt pour le coup d'envoi le match.Le 25 octobre de cette année-là, il y a donc 48 ans, l'Union Saint-Gilloise remportait sa dernière victoire contre le FC Bruges. Dans un stade Joseph Marien qui n'a finalement pas beaucoup changé, le tableau d'affichage indique 2-0, mais en février, les Blauw en Zwart prendront leur revanche en marquant quatre buts aux Bruxellois. Cette saison là, l'Union descendra en deuxième division et retrouvera sa place en D1 en 1968. Mais pour le FC Bruges aussi, cette saison 1964-65 fut aussi à oublier. Raoul Lambert et ses coéquipiers ont dû se contenter d'une neuvième place, à 37 points du champion Anderlecht. L'écart était d'autant plus important qu'à l'époque, les victoires ne rapportaient que 2 points. Le 4-0 de février 1965 a permis au FC Bruges de commencer une série qui se poursuit encore aujourd'hui. Les sociétaires du Jan Breydel stadion comptent désormais 12 matches de championnat sans défaite contre les Unionistes. Est-ce que cela va changer ce soir ? En tout cas une chose est sûre, les Unionistes ne risquent pas la relégation à la fin de la saison.C'est la différence de titres entre l'Union (11) et le FC Bruges (17). En termes de titre en championnat, l'Union est l'un des plus grands clubs belges de tous les temps. Seuls deux clubs font mieux : le FC Bruges donc et Anderlecht qui a récolté les lauriers nationaux à 34 dans son histoire. L'Union Saint-Gilloise a connu ses heures de gloire avant la Seconde Guerre mondiale, avec un premier titre en 1904, un dernier en 1935 et deux Coupes de Belgique en 1913 et 1914. À cette époque, le FC Bruges devenait également champion de Belgique pour la première fois de son histoire (1920). Le véritable début de l'ère brugeoise aura eu lieu des décennies plus tard, avec un deuxième sacre lors de la saison 1972/73. Et pendant que Bruges faisait la fête, l'Union redescendait en deuxième division. Mais cette fois-ci, ce sera pour une durée beaucoup plus longue puisqu'il faudra attendre l'été dernier, 48 ans plus tard, pour revoir le club historique bruxellois revenir au sein de la plus haute division de notre football.C'est le pourcentage moyen de possession de balle de l'Union cette saison. Le fier leader de la Pro League ne joue donc pas tout à fait un football dominant, du moins en possession du ballon. Seuls trois autres pensionnaires du championnat ont obtenu moins de possession que le sociétaire du stade Joseph Marien. Il s'agit de Courtrai (7e), Saint-Trond (11e) et du Beerschot (18e).Les Blauw en Zwart sont en revanche une équipe beaucoup plus dominatrice dans les intentions. Cette saison, les hommes du nouvel entraîneur Alfred Schreuder ont gardé le ballon 58% du temps dans leurs pieds. Mais il est clair qu'il n'est pas toujours nécessaire d'avoir le ballon pour gagner un match, comme l'a prouvé à merveille l'Union cette saison.C'est le nombre de buts que Deniz Undav a marqué en moyenne par match cette saison. Avec 18 buts en 23 matchs, l'attaquant allemand de l'Union caracole en tête du classement des meilleurs buteurs avec Michael Frey. Dante Vanzeir figure aussi en bonne place dans la liste des meilleurs artificier de notre compétition cette saison avec ses 13 buts. Le jeune Diable Rouge occupe deuxième position en compagnie de trois autres joueurs.Malgré sa plus grande possession de balle, le FC Bruges a marqué 11 buts de moins que le leader saint-gillois. Actuellement, Charles De Ketelaere et Bas Dost sont les meilleurs buteurs avec 10 buts chacun. On est évidemment loin de l'efficacité du duo de l'USG, même si Dost ambitionne toujours le titre de meilleur buteur et est également l'homme en forme du moment. Lors des deux derniers matchs, le Néerlandais a marqué trois fois. Pourra-t-il rattraper un peu de son retard sur Undav ce soir ?C'est le nombre de buts concédés par le Club cette saison. Six clubs font mieux que le champion en titre, dont le Cercle, qui occupe actuellement la dixième place du classement général et n'a encaissé que 29 buts. Le premier de la classe est... l'Union. Anthony Moris, le dernier rempart du Parc Duden, n'a dû aller repêcher le cuir au fond de ses filets que 21 fois. Les deux dernières saisons, le FC Bruges avait encaissé moins qu'aujourd'hui après 22 journées de compétition. La dernière fois qu'il avait pris plus de 30 buts après ce nombre de matchs, c'était lors de la saison 2012/13. Le gardien des Blauw en Zwart avait dû se retourner à 34 reprises.