Les sourires sont passés sur la table de multiplications. Ceux de Frank Defays et de Karim Belhocine sont discrets, presque éclipsés par le smile solaire d'un Mehdi Bayat visiblement heureux d'avoir enfin bouclé le dossier de la succession de Felice Mazzù, quelques jours à peine avant la reprise des entraînements. La bonne humeur semble avoir été distribuée à l'entrée de la salle de presse du Mambour, où règne une ambiance forcément optimiste avec l'administrateur-délégué des Zèbres en guise de chef d'orchestre.
...