Privés de victoire en championnat depuis la 2e journée (NDLR : 1-0 face au Lierse), les Brugeois, à l'instar du Standard, entament l'Europa League avec la volonté de bien faire. "Nous allons essayer de faire de notre mieux dans cette poule, mais nous ne voulons pas faire de la figuration. Nous relevons le défi avec plaisir ". C'est ce qu'a rappelé en conférence de presse Michel Preud'homme, coach des Blauw en Zwart.

En face, il y aura une équipe du Torino que l'entraîneur belge connaît sur le bout des doigts désormais. "Nous avons bien étudié notre adversaire en visionnant des vidéos et un membre du staff a suivi tous leurs matches". Preud'homme craint évidemment les qualités offensives du pensionnaire de Serie A. "Torino est une équipe qui défend très bien, mais qui est très dangereuse en attaque aussi. Leur système de jeu leur permet souvent de se retrouver dans les 16 mètres de leur adversaire. Pas seulement avec leurs attaquants ou leurs milieux de terrain, mais avec leurs backs aussi. C'est difficile de s'adapter parce qu'ils s'exécutent à la perfection ".

Dans les cages du Torino, nous aurons l'occasion d'assister au retour de Jean-François Gillet. Après avoir été longtemps suspendu dans le cadre d'une affaire de matches truqués, le gardien sera bien titulaire face aux Brugeois. " Je suis heureux d'enfin rejouer. Physiquement je me sens bien, mais je sais que j'ai encore beaucoup de travail à effectuer. Je manque bien entendu de temps de jeu. Il faudra probablement attendre quelques matches pour retrouver l'ancien Jean-François Gillet et je ferai tout pour y arriver".

Du côté italien, on est unanime: le match face à Bruges sera compliqué. "Je m'attends à une équipe bien organisée avec des joueurs de qualité qui joueront pour gagner. Ça risque d'être difficile car Bruges se situe un cran au-dessus de nous au niveau qualitatif ", a déclaré l'entraîneur turinois Giampiero Ventura. Une vision partagée par Jean-François Gillet, qui estime que les Brugeois seront favoris dans ce match. Face à tant d'éloges, Michel Preud'homme botte en touche et s'attend à un match difficile. "Le championnat italien est un championnat bien supérieur au nôtre. Je renvoie la balle à Jean-François Gillet et je dis que Torino est bel et bien le favori".

Privés de victoire en championnat depuis la 2e journée (NDLR : 1-0 face au Lierse), les Brugeois, à l'instar du Standard, entament l'Europa League avec la volonté de bien faire. "Nous allons essayer de faire de notre mieux dans cette poule, mais nous ne voulons pas faire de la figuration. Nous relevons le défi avec plaisir ". C'est ce qu'a rappelé en conférence de presse Michel Preud'homme, coach des Blauw en Zwart.En face, il y aura une équipe du Torino que l'entraîneur belge connaît sur le bout des doigts désormais. "Nous avons bien étudié notre adversaire en visionnant des vidéos et un membre du staff a suivi tous leurs matches". Preud'homme craint évidemment les qualités offensives du pensionnaire de Serie A. "Torino est une équipe qui défend très bien, mais qui est très dangereuse en attaque aussi. Leur système de jeu leur permet souvent de se retrouver dans les 16 mètres de leur adversaire. Pas seulement avec leurs attaquants ou leurs milieux de terrain, mais avec leurs backs aussi. C'est difficile de s'adapter parce qu'ils s'exécutent à la perfection ".Dans les cages du Torino, nous aurons l'occasion d'assister au retour de Jean-François Gillet. Après avoir été longtemps suspendu dans le cadre d'une affaire de matches truqués, le gardien sera bien titulaire face aux Brugeois. " Je suis heureux d'enfin rejouer. Physiquement je me sens bien, mais je sais que j'ai encore beaucoup de travail à effectuer. Je manque bien entendu de temps de jeu. Il faudra probablement attendre quelques matches pour retrouver l'ancien Jean-François Gillet et je ferai tout pour y arriver".Du côté italien, on est unanime: le match face à Bruges sera compliqué. "Je m'attends à une équipe bien organisée avec des joueurs de qualité qui joueront pour gagner. Ça risque d'être difficile car Bruges se situe un cran au-dessus de nous au niveau qualitatif ", a déclaré l'entraîneur turinois Giampiero Ventura. Une vision partagée par Jean-François Gillet, qui estime que les Brugeois seront favoris dans ce match. Face à tant d'éloges, Michel Preud'homme botte en touche et s'attend à un match difficile. "Le championnat italien est un championnat bien supérieur au nôtre. Je renvoie la balle à Jean-François Gillet et je dis que Torino est bel et bien le favori".