Quand il a succédé à Adrie Koster au Club Bruges en novembre, Christoph Daum a trouvé une ruine: les Bleu et Noir occupaient une pénible quatrième place à 7 points d'Anderlecht, ils étaient aussi devancés par La Gantoise et le Cercle. Une douzaine de journées plus tard, le coach allemand ne fait pas toujours l'unanimité pour le style de jeu qu'il propose, mais son bilan chiffré est très bon. Aussi brillant que celui d'Anderlecht, dont le Club semble pouvoir être le seul rival pour le titre. Comparaison avec les autres équipes du Top 6 actuel.

Les points pris

Lors de ces 12 matches, Bruges a pris 27 points, comme Anderlecht. Le Standard en a collecté 22, Gand 20, Courtrai 19, le Cercle 14.

Les buts marqués

Anderlecht a marqué le plus de buts sur cette période: 24. Gand vient en deuxième position avec 22 goals. Le Club et le Standard suivent avec 19 réalisations. Le Cercle a scoré 13 fois, Courtrai seulement 10 fois.

Les buts encaissés

C'est la marque de fabrique du Club version Daum: une défense hermétique. Son équipe n'a encaissé que 9 buts, c'est mieux que le Standard et Courtrai (10), mieux aussi que Gand et Anderlecht (12), et beaucoup mieux que le Cercle (17).

Et maintenant ?

Pendant ses premières semaines chez nous, Daum ne montrait rien, à part une vraie solidité défensive, et il misait sur une contre-attaque pour que son équipe s'impose 1-0 ou 0-1. Cela a marché plusieurs fois. Mais entre-temps, le jeu du Club a changé. Lors des quatre derniers matches, les buts sont tombés: 3-0 contre Lokeren, 0-2 à Mons, 5-1 contre le Beerschot et 1-3 hier à La Gantoise. Les Brugeois s'installent ainsi à la deuxième place, dans la roue d'Anderlecht. Des transferts de janvier (Figueras, Bakenga) se sont vite adaptés et Vadis Odjidja, le moteur de l'équipe, devrait être de retour pour les play-offs. Bruges ne paraît pas éliminé d'office de la course au titre.

Pierre Danvoye, Sport/Foot Magazine

Quand il a succédé à Adrie Koster au Club Bruges en novembre, Christoph Daum a trouvé une ruine: les Bleu et Noir occupaient une pénible quatrième place à 7 points d'Anderlecht, ils étaient aussi devancés par La Gantoise et le Cercle. Une douzaine de journées plus tard, le coach allemand ne fait pas toujours l'unanimité pour le style de jeu qu'il propose, mais son bilan chiffré est très bon. Aussi brillant que celui d'Anderlecht, dont le Club semble pouvoir être le seul rival pour le titre. Comparaison avec les autres équipes du Top 6 actuel. Les points pris Lors de ces 12 matches, Bruges a pris 27 points, comme Anderlecht. Le Standard en a collecté 22, Gand 20, Courtrai 19, le Cercle 14. Les buts marqués Anderlecht a marqué le plus de buts sur cette période: 24. Gand vient en deuxième position avec 22 goals. Le Club et le Standard suivent avec 19 réalisations. Le Cercle a scoré 13 fois, Courtrai seulement 10 fois. Les buts encaissés C'est la marque de fabrique du Club version Daum: une défense hermétique. Son équipe n'a encaissé que 9 buts, c'est mieux que le Standard et Courtrai (10), mieux aussi que Gand et Anderlecht (12), et beaucoup mieux que le Cercle (17). Et maintenant ? Pendant ses premières semaines chez nous, Daum ne montrait rien, à part une vraie solidité défensive, et il misait sur une contre-attaque pour que son équipe s'impose 1-0 ou 0-1. Cela a marché plusieurs fois. Mais entre-temps, le jeu du Club a changé. Lors des quatre derniers matches, les buts sont tombés: 3-0 contre Lokeren, 0-2 à Mons, 5-1 contre le Beerschot et 1-3 hier à La Gantoise. Les Brugeois s'installent ainsi à la deuxième place, dans la roue d'Anderlecht. Des transferts de janvier (Figueras, Bakenga) se sont vite adaptés et Vadis Odjidja, le moteur de l'équipe, devrait être de retour pour les play-offs. Bruges ne paraît pas éliminé d'office de la course au titre. Pierre Danvoye, Sport/Foot Magazine