La session de la Commission des litiges d'appel s'est divisée en deux parties. D'un côté, il y a la partie concernant les sanctions pour Anderlecht. De l'autre, une décision doit être prise pour le score final du match, interrompu après une demi-heure sur le score de 2-0 en faveur des Rouches.

Une défaite par forfait pour Anderlecht semble inévitable sur base de l'article P1917 du règlement fédéral. Le point stipule que "lorsque l'arbitre arrête définitivement le match, celui-ci est perdu avec des scores de forfait par le club dont les supporters sont responsables des incidents".

Bien qu'il estime que ce ne sont pas ses supporters qui ont lancé des fumigènes sur le terrain, Anderlecht s'est résigné à une défaite par forfait. Il semble aussi évident que les trois points iront au Standard. Pour le club liégeois, en pleine lutte pour les places européennes, il est important que le verdict tombe rapidement.

"Dans l'intérêt du bon déroulement de la compétition, nous demandons à la Commission des litiges d'appel de prendre une décision le plus rapidement possible", a déclaré Me Vantyghem. "Si nécessaire, vous pouvez déjà rendre un verdict sur le résultat du match, quelles que soient les autres sanctions auxquelles Anderlecht est confronté."

Dieter Detollenaere, président de la Commission, a indiqué après les plaidoiries qu'un verdict tombera "le plus rapidement possible". On ne sait pas encore si la décision sera prise dès jeudi.

La session de la Commission des litiges d'appel s'est divisée en deux parties. D'un côté, il y a la partie concernant les sanctions pour Anderlecht. De l'autre, une décision doit être prise pour le score final du match, interrompu après une demi-heure sur le score de 2-0 en faveur des Rouches. Une défaite par forfait pour Anderlecht semble inévitable sur base de l'article P1917 du règlement fédéral. Le point stipule que "lorsque l'arbitre arrête définitivement le match, celui-ci est perdu avec des scores de forfait par le club dont les supporters sont responsables des incidents". Bien qu'il estime que ce ne sont pas ses supporters qui ont lancé des fumigènes sur le terrain, Anderlecht s'est résigné à une défaite par forfait. Il semble aussi évident que les trois points iront au Standard. Pour le club liégeois, en pleine lutte pour les places européennes, il est important que le verdict tombe rapidement. "Dans l'intérêt du bon déroulement de la compétition, nous demandons à la Commission des litiges d'appel de prendre une décision le plus rapidement possible", a déclaré Me Vantyghem. "Si nécessaire, vous pouvez déjà rendre un verdict sur le résultat du match, quelles que soient les autres sanctions auxquelles Anderlecht est confronté." Dieter Detollenaere, président de la Commission, a indiqué après les plaidoiries qu'un verdict tombera "le plus rapidement possible". On ne sait pas encore si la décision sera prise dès jeudi.