L'Europa League n'est certes pas la Ligue des Champions et Hanovre, ce n'est ni le grand Stade de Reims de Just Fontaine et Raymond Kopa, ni le Real Madrid de Puskas et Di Stefano.

Hanovre - Standard, jeudi soir (19h00) à l'AWD Arena, n'en restera pas moins un match à part dans les annales du club liégeois. C'est en effet le 200-ème de son histoire sur la scène européenne. Cinquante-trois ans après le premier, Standard - Heart of Midlothian (5-1), le 3 septembre 1958, et dix-neuf ans après le centième, Juventus de Turin - Standard (2-0), le 3 novembre 1982.

Symboliquement aussi, le Standard est le dernier représentant belge en lice. Comme à ses débuts lorsqu'il avait été le premier club du pays à briller au niveau continental, où l'Antwerp (0-6 contre le Real Madrid) et - surtout - Anderlecht (10-0 à Manchester United), avaient été balayés.

Depuis le Sporting bruxellois a enlevé deux Coupes des vainqueurs de Coupes (1976, 1978) et une Coupe de l'UEFA (1983) et Malines, la Coupe des vainqueurs de coupes en 1988. Le FC Brugeois a disputé la finale de la Coupe d'Europe des Clubs champions (1977) et celle de la Coupe de l'UEFA l'année précédente, chaque fois contre Liverpool. Enfin l'Antwerp a été le dernier finaliste belge, en Coupe des Coupes, le 12 mai 1993 à Wembley contre Parme (1-3).

Le Standard ? Il aurait dû gagner l'édition'1982 de la Coupe d'Europe des vainqueurs de Coupes contre le grand Barça au Nou Camp. Mais il s'est incliné 1-2 à l'issue de son 96e match européen. Non pas en raison de la supériorité de son prestigieux adversaire, qui n'en menait pas large, mais à cause de l'indigne arbitre allemand Walter Eschweiler.

Les "Rouches" courent donc toujours derrière leur premier trophée, mais ne disposent malheureusement plus de la dream team de Luciano D'Onofrio. Bref c'est un peu mission impossible cette saison. Mais pas jeudi soir, a priori...

Sportfootmagazine.be, avec Belga

L'Europa League n'est certes pas la Ligue des Champions et Hanovre, ce n'est ni le grand Stade de Reims de Just Fontaine et Raymond Kopa, ni le Real Madrid de Puskas et Di Stefano. Hanovre - Standard, jeudi soir (19h00) à l'AWD Arena, n'en restera pas moins un match à part dans les annales du club liégeois. C'est en effet le 200-ème de son histoire sur la scène européenne. Cinquante-trois ans après le premier, Standard - Heart of Midlothian (5-1), le 3 septembre 1958, et dix-neuf ans après le centième, Juventus de Turin - Standard (2-0), le 3 novembre 1982. Symboliquement aussi, le Standard est le dernier représentant belge en lice. Comme à ses débuts lorsqu'il avait été le premier club du pays à briller au niveau continental, où l'Antwerp (0-6 contre le Real Madrid) et - surtout - Anderlecht (10-0 à Manchester United), avaient été balayés. Depuis le Sporting bruxellois a enlevé deux Coupes des vainqueurs de Coupes (1976, 1978) et une Coupe de l'UEFA (1983) et Malines, la Coupe des vainqueurs de coupes en 1988. Le FC Brugeois a disputé la finale de la Coupe d'Europe des Clubs champions (1977) et celle de la Coupe de l'UEFA l'année précédente, chaque fois contre Liverpool. Enfin l'Antwerp a été le dernier finaliste belge, en Coupe des Coupes, le 12 mai 1993 à Wembley contre Parme (1-3). Le Standard ? Il aurait dû gagner l'édition'1982 de la Coupe d'Europe des vainqueurs de Coupes contre le grand Barça au Nou Camp. Mais il s'est incliné 1-2 à l'issue de son 96e match européen. Non pas en raison de la supériorité de son prestigieux adversaire, qui n'en menait pas large, mais à cause de l'indigne arbitre allemand Walter Eschweiler. Les "Rouches" courent donc toujours derrière leur premier trophée, mais ne disposent malheureusement plus de la dream team de Luciano D'Onofrio. Bref c'est un peu mission impossible cette saison. Mais pas jeudi soir, a priori... Sportfootmagazine.be, avec Belga