Cisco, Manu, Emilio, Yannick : la belle histoire des Ferrera en D1

30/10/12 à 11:20 - Mise à jour à 11:20

Source: Sportmagazine

Manu (Gand) et Yannick (Charleroi) Ferrera s'apprêtent à défier respectivement Anderlecht, ce mardi (20h), et Zulte Waregem, mercredi, pour la 13e journée du championnat de D1, une compétition que la dynastie Ferrera connaît bien.

Cisco, Manu, Emilio, Yannick : la belle histoire des Ferrera en D1

© BELGA

Par Pierre Bilic

Ferrera avec un F comme Football. Quatre gaillards de ce clan sont connus dans le cercle de la D1 : Cisco, Manu, Emilio et Yannick. Cisco avait ouvert la voie au Crossing de Schaerbeek durant les années '70. La passion est intacte et il s'occupe désormais des jeunes du White Star. Emilio a coaché Beveren, le Club Bruges et La Louvière, entre autres : il est actuellement le bras droit de Michel Preud'homme et retrouvera un jour notre D1.

Manu exerça son art au Japon avant de revenir en Belgique et de se tourner vers le métier de coach, notamment à Seraing et à Courtrai. Ce formateur coache Gand depuis le départ de Trond Sollied. En attendant l'arrivée d'un nouveau T1 à la tête des Buffalos, il met son équipe en place comme ce sera le cas ce soir à Anderlecht. Manu n'est pas un jeunot et les Mauves ont tout intérêt à se méfier de cet homme de métier décidé à les défier avec succès. Après, il espère retrouver au plus vite ses fonctions d'adjoint car il "a déjà assez donné durant sa carrière en tant que T1".

Yannick, son neveu, et fils de Cisco, la trentaine débutante, sort Charleroi du trou. Jeune, il impressionne avec ses idées, son approche, sa fraîcheur, son don des langues, etc. Abbas Bayat a eu une bonne idée en unissant sa jeunesse au vécu d'un directeur sportif du niveau de Luka Peruzovic. A deux, ils ont redressé la barre et rendu le sourire aux Zèbres. La nouvelle direction a nourri des doutes à l'égard de ce duo. Elle a eu tort.

Mercredi, après s'être offert le scalp d'Anderlecht, Yannick se mesurera à Zulte Waregem, étonnant co-leader de la D1. On ne parle plus que des Ferrera : belle dynastie, belle histoire de la D1 belge.

Nos partenaires