"Je savais que la grand-route vers Renaix constituerait un point névralgique de la course. Avec le vent, vous devez toujours regarder ce que vous faites", a expliqué Tom Boonen. "Je suis resté longuement tranquille à l'arrière du groupe afin de préserver mes forces. Tony Martin a chuté juste avant le moment crucial. Nous avons effectué la jonction avec le peloton trop tard. A ce moment-là, le veau a été noyé. Pour nous, la course était finie." "La malchance nous a coupé les pieds. Rien n'a marché ce samedi", a ajouté le team manager Patrick Lefevere. "Tout le monde a vu que la course a démarré sur le Taaienberg et que nous n'étions pas présents. Les cinq plus forts sont partis. Alexis Gougeard a fait toute la course en tête. En outre, il a reçu le soutien de Luke Rowe, Greg Van Avermaet, Peter Sagan et Tiesj Benoot. Martin a réagi avant de chuter dans le Holleweg. Niki Terpstra a également été poussé vers l'arrière lorsque sa chaîne a sauté sur le Leberg. Boonen n'a pas collaboré franchement parce que nous escomptions le retour de Terpstra. Cela nous a coûté une quinzaine de secondes. Ce qui nous a manqué pour participer au sprint final." (Belga)

"Je savais que la grand-route vers Renaix constituerait un point névralgique de la course. Avec le vent, vous devez toujours regarder ce que vous faites", a expliqué Tom Boonen. "Je suis resté longuement tranquille à l'arrière du groupe afin de préserver mes forces. Tony Martin a chuté juste avant le moment crucial. Nous avons effectué la jonction avec le peloton trop tard. A ce moment-là, le veau a été noyé. Pour nous, la course était finie." "La malchance nous a coupé les pieds. Rien n'a marché ce samedi", a ajouté le team manager Patrick Lefevere. "Tout le monde a vu que la course a démarré sur le Taaienberg et que nous n'étions pas présents. Les cinq plus forts sont partis. Alexis Gougeard a fait toute la course en tête. En outre, il a reçu le soutien de Luke Rowe, Greg Van Avermaet, Peter Sagan et Tiesj Benoot. Martin a réagi avant de chuter dans le Holleweg. Niki Terpstra a également été poussé vers l'arrière lorsque sa chaîne a sauté sur le Leberg. Boonen n'a pas collaboré franchement parce que nous escomptions le retour de Terpstra. Cela nous a coûté une quinzaine de secondes. Ce qui nous a manqué pour participer au sprint final." (Belga)