Le champion du monde a d'abord accéléré le rythme à une quarantaine de kilomètres de l'arrivée provoquant une échappée d'un groupe de 13 coureurs, avant de tenter, seul, sa chance ensuite durant plus de dix kilomètres. Une fois le peloton regroupé, il a emmené le train des Deceuninck-Quick Step déroulant le tapis rouge pour son équipier italien. "Je savais que cela serait particulièrement difficile de tenir le coup en solo si loin de l'arrivée, mais je voulais essayer", a expliqué le Français. "Et puis j'ai déroulé le tapis rouge pour une victoire d'un de mes coéquipiers. En stage en décembre, on a bien vu que Davide (Ballerini) était incroyablement rapide et il l'a confirmé à l'Etoile de Bessèges. L'équipe a effectué une superbe prestation collective. Il y avait toujours quelqu'un devant et dans le final, nous nous sommes tous retrouvés devant en sachant que Davide en avait encore sous la pédale pour le sprint". C'est la cinquième victoire de la formation Deceuninck-Quick Step depuis le début de saison avec les deux succès de Ballerini à l'Etoile de Bessèges puis au Circuit Het Nieuwsblad samedi, et les deux victoires de l'Irlandais Sam Bennett cette semaine au Tour des Emirats arabes unis. (Belga)

Le champion du monde a d'abord accéléré le rythme à une quarantaine de kilomètres de l'arrivée provoquant une échappée d'un groupe de 13 coureurs, avant de tenter, seul, sa chance ensuite durant plus de dix kilomètres. Une fois le peloton regroupé, il a emmené le train des Deceuninck-Quick Step déroulant le tapis rouge pour son équipier italien. "Je savais que cela serait particulièrement difficile de tenir le coup en solo si loin de l'arrivée, mais je voulais essayer", a expliqué le Français. "Et puis j'ai déroulé le tapis rouge pour une victoire d'un de mes coéquipiers. En stage en décembre, on a bien vu que Davide (Ballerini) était incroyablement rapide et il l'a confirmé à l'Etoile de Bessèges. L'équipe a effectué une superbe prestation collective. Il y avait toujours quelqu'un devant et dans le final, nous nous sommes tous retrouvés devant en sachant que Davide en avait encore sous la pédale pour le sprint". C'est la cinquième victoire de la formation Deceuninck-Quick Step depuis le début de saison avec les deux succès de Ballerini à l'Etoile de Bessèges puis au Circuit Het Nieuwsblad samedi, et les deux victoires de l'Irlandais Sam Bennett cette semaine au Tour des Emirats arabes unis. (Belga)