Pedersen a démarré la saison en force avec des victoires dans l'Étoile de Bessèges (2.1) et Paris-Nice (WT). Après cela, le Danois a voulu faire l'impasse sur Milan-Sanremo pour préparer les classiques flamandes, mais un trop grand nombre de malades au sein de son équipe l'a contraint à s'aligner. Il y a terminé à la sixième place. Sur les courses de pavés, il n'a pas réussi a marqué son empreinte comme il le souhaitait. Dans le Circuit de la Sarthe, le coureur de Trek-Segadredo réalise de bonnes performances, même si l'épreuve comporte moins de participants qu'une course WorldTour. "C'était excitant jusqu'à l'arrivée", a réagi Pedersen après avoir rattrapé le leader juste avant l'arrivée. "J'ai commencé le sprint tôt et, heureusement, ça m'a plutôt bien réussi. C'est super, une nouvelle victoire d'étape après une deuxième place hier et la victoire mardi. Ça a été une bonne semaine et je suis content de ma forme. J'espère que je pourrai la maintenir jusqu'à Paris-Roubaix et briller là-bas aussi." (Belga)

Pedersen a démarré la saison en force avec des victoires dans l'Étoile de Bessèges (2.1) et Paris-Nice (WT). Après cela, le Danois a voulu faire l'impasse sur Milan-Sanremo pour préparer les classiques flamandes, mais un trop grand nombre de malades au sein de son équipe l'a contraint à s'aligner. Il y a terminé à la sixième place. Sur les courses de pavés, il n'a pas réussi a marqué son empreinte comme il le souhaitait. Dans le Circuit de la Sarthe, le coureur de Trek-Segadredo réalise de bonnes performances, même si l'épreuve comporte moins de participants qu'une course WorldTour. "C'était excitant jusqu'à l'arrivée", a réagi Pedersen après avoir rattrapé le leader juste avant l'arrivée. "J'ai commencé le sprint tôt et, heureusement, ça m'a plutôt bien réussi. C'est super, une nouvelle victoire d'étape après une deuxième place hier et la victoire mardi. Ça a été une bonne semaine et je suis content de ma forme. J'espère que je pourrai la maintenir jusqu'à Paris-Roubaix et briller là-bas aussi." (Belga)