Ce week-end, le championnat belge de D1B reprend ses droits. Si l'Union St-Gilloise avait survolé l'édition précédente, cette nouvelle saison devrait nous offrir un tout autre spectacle. Enzo Scifo de retour sur le banc de Mouscron, un RWDM revanchard et une équipe de Westerlo prête à tout pour retourner dans l'élite, cette saison a tout pour être gage de qualité. Si vous hésitez encore à vous poser devant votre télévision ce week-end, voici 5 raisons de suivre la D1B belge cette année.

La course au titre s'annonce plus que jamais serrée.

Une fois de plus, 8 équipes vont cette année se disputer le titre pour accéder au stade supérieur. Comme pour tout championnat, la saison précédente a été marquée par la crise sanitaire qui aura sans aucun doute, modifié les plans des équipes en lice. Elle a aussi été marquée par une nette domination de l'Union St-Gilloise qui termine champion avec 18 points d'avance sur son dauphin Seraing et retrouve donc l'élite après 48 ans. Mais cette année s'annonce bien différente. Si Mouscron, Westerlo ou encore Waasland-Beveren font figure de favoris, ils devront faire face à des équipes expérimentées telles que le RWDM ou encore Deinze. Il faudra faire aussi attention au canard boiteux de Virton. Ils s'étaient vu refuser leur accession en D1B la saison passée et compte bien montrer qu'ils méritent leur place dans ce championnat. Chaque équipe peut prétendre à la victoire finale et aucun ogre ne devrait se dégager comme ce fut le cas avec l'Union l'année passée. On devrait avoir droit à de nombreux matchs serrés où chaque point aura son importance pour espérer être sacré champion.

C'est le retour des stades en feu.

Bien que la crise sanitaire ne soit pas dernière nous, les nouvelles normes permettront au stade d'être à nouveau rempli. Fini les stades vides, les parties sans âmes. Préparez-vous à vibrer une nouvelle fois sous les chants des supporters qui ont hâte de regagner leur place dans les tribunes. On le sait, le public est une partie importante de ce championnat et après avoir vécu une saison en majorité à huis-clos, chaque supporter aura à coeur de faire entendre sa voix pour aider leur équipe à atteindre les sommets. Les équipes aussi attendent avec impatience le retour de leur 12e homme pour faire vibrer le stade, là ou 6 mois auparavant les joueurs s'entendaient penser.

La D1B est une vitrine pour de jeunes joueurs, mais aussi des joueurs d'expériences.

De nombreux jeunes joueurs évoluant en D1A ont encore du mal à se faire une place dans leur équipe respective. Pour qu'ils gagnent de l'expérience, les clubs de l'élite n'hésitent pas à prêter leurs joueurs dans certains effectif de D1B. Par exemple, Mouscron vient d'enrôler deux jeunes belges. Joachim Carcela-Gonzalez du Standard de Liège et Calvin Dekuyper du Cercle de Bruges.

Le mélange parfait de ces jeunes avec des joueurs plus expérimentés comme Clément Tainmont de retour après une saison blanche ou Parfait Mandanda venu tout droit de Charleroi peut les faire nettement progresser pour pouvoir au mieux le jour venu, attaquer la D1A. C'est un équilibre qu'on connaissait déjà dans ce championnat, mais qui au fil des années n'a cessé de se confirmer.

Le RWDM ici en préparation contre Charleroi, iStock
Le RWDM ici en préparation contre Charleroi © iStock

Parce que la D1B n'est plus un championnat de "seconde zone"

La D1B ne cesse de gagner en qualité. De plus en plus d'équipes du même acabit que celles de D1A y évoluent. Elles seraient tout à fait capables de jouer parmi l'élite. Les champions des éditions précédente Malines et le Beerschot en sont de très bons exemples. l'Union St-Gilloise récemment promu en D1Aet qui fait un très bon début de saison pour son retour aussi. Chaque équipe montante peut se montrer compétitive et espérer rester parmi les plus grands. Cette année encore des équipes comme Mouscron qui après une totale refonte de l'équipe veulent remonter, mais aussi Westerlo qui veut enfin parvenir à réintégrer la première division, prennent part à l'aventure. Ce sont des noms bien connu du football belge et nul doute que leur présence sera synonyme d'un championnat de qualité.

Même Clément Tainmont le dit.

Dans le numéro de notre magazine de la semaine prochaine, nous avons interviewé Clément Tainmont, joueur de Mouscron qui revient en D1B après son expérience avec Malines. Il renfile les crampons et pour lui, c'est un championnat engagé et très serré qui les attends. "Ce sera une saison engagée ou de nombreux joueurs montreront leur qualité. Il n'y a aucun doute que chaque équipe peut prétendre à la victoire finale. " explique -t-il. Vous pourrez retrouver l'intégralité de l'interview mercredi prochain dans le Sport foot magazine du 18 septembre.

Si cela ne vous a pas convaincu, rendez-vous ce soir à 20H00 pour suivre le premier match du championnat avec la SK Deinze qui reçoit le Lierse.

Ce week-end, le championnat belge de D1B reprend ses droits. Si l'Union St-Gilloise avait survolé l'édition précédente, cette nouvelle saison devrait nous offrir un tout autre spectacle. Enzo Scifo de retour sur le banc de Mouscron, un RWDM revanchard et une équipe de Westerlo prête à tout pour retourner dans l'élite, cette saison a tout pour être gage de qualité. Si vous hésitez encore à vous poser devant votre télévision ce week-end, voici 5 raisons de suivre la D1B belge cette année. La course au titre s'annonce plus que jamais serrée. Une fois de plus, 8 équipes vont cette année se disputer le titre pour accéder au stade supérieur. Comme pour tout championnat, la saison précédente a été marquée par la crise sanitaire qui aura sans aucun doute, modifié les plans des équipes en lice. Elle a aussi été marquée par une nette domination de l'Union St-Gilloise qui termine champion avec 18 points d'avance sur son dauphin Seraing et retrouve donc l'élite après 48 ans. Mais cette année s'annonce bien différente. Si Mouscron, Westerlo ou encore Waasland-Beveren font figure de favoris, ils devront faire face à des équipes expérimentées telles que le RWDM ou encore Deinze. Il faudra faire aussi attention au canard boiteux de Virton. Ils s'étaient vu refuser leur accession en D1B la saison passée et compte bien montrer qu'ils méritent leur place dans ce championnat. Chaque équipe peut prétendre à la victoire finale et aucun ogre ne devrait se dégager comme ce fut le cas avec l'Union l'année passée. On devrait avoir droit à de nombreux matchs serrés où chaque point aura son importance pour espérer être sacré champion. C'est le retour des stades en feu.Bien que la crise sanitaire ne soit pas dernière nous, les nouvelles normes permettront au stade d'être à nouveau rempli. Fini les stades vides, les parties sans âmes. Préparez-vous à vibrer une nouvelle fois sous les chants des supporters qui ont hâte de regagner leur place dans les tribunes. On le sait, le public est une partie importante de ce championnat et après avoir vécu une saison en majorité à huis-clos, chaque supporter aura à coeur de faire entendre sa voix pour aider leur équipe à atteindre les sommets. Les équipes aussi attendent avec impatience le retour de leur 12e homme pour faire vibrer le stade, là ou 6 mois auparavant les joueurs s'entendaient penser. La D1B est une vitrine pour de jeunes joueurs, mais aussi des joueurs d'expériences. De nombreux jeunes joueurs évoluant en D1A ont encore du mal à se faire une place dans leur équipe respective. Pour qu'ils gagnent de l'expérience, les clubs de l'élite n'hésitent pas à prêter leurs joueurs dans certains effectif de D1B. Par exemple, Mouscron vient d'enrôler deux jeunes belges. Joachim Carcela-Gonzalez du Standard de Liège et Calvin Dekuyper du Cercle de Bruges. Le mélange parfait de ces jeunes avec des joueurs plus expérimentés comme Clément Tainmont de retour après une saison blanche ou Parfait Mandanda venu tout droit de Charleroi peut les faire nettement progresser pour pouvoir au mieux le jour venu, attaquer la D1A. C'est un équilibre qu'on connaissait déjà dans ce championnat, mais qui au fil des années n'a cessé de se confirmer.Parce que la D1B n'est plus un championnat de "seconde zone" La D1B ne cesse de gagner en qualité. De plus en plus d'équipes du même acabit que celles de D1A y évoluent. Elles seraient tout à fait capables de jouer parmi l'élite. Les champions des éditions précédente Malines et le Beerschot en sont de très bons exemples. l'Union St-Gilloise récemment promu en D1Aet qui fait un très bon début de saison pour son retour aussi. Chaque équipe montante peut se montrer compétitive et espérer rester parmi les plus grands. Cette année encore des équipes comme Mouscron qui après une totale refonte de l'équipe veulent remonter, mais aussi Westerlo qui veut enfin parvenir à réintégrer la première division, prennent part à l'aventure. Ce sont des noms bien connu du football belge et nul doute que leur présence sera synonyme d'un championnat de qualité. Même Clément Tainmont le dit. Dans le numéro de notre magazine de la semaine prochaine, nous avons interviewé Clément Tainmont, joueur de Mouscron qui revient en D1B après son expérience avec Malines. Il renfile les crampons et pour lui, c'est un championnat engagé et très serré qui les attends. "Ce sera une saison engagée ou de nombreux joueurs montreront leur qualité. Il n'y a aucun doute que chaque équipe peut prétendre à la victoire finale. " explique -t-il. Vous pourrez retrouver l'intégralité de l'interview mercredi prochain dans le Sport foot magazine du 18 septembre.Si cela ne vous a pas convaincu, rendez-vous ce soir à 20H00 pour suivre le premier match du championnat avec la SK Deinze qui reçoit le Lierse.