Samedi contre Saint-Trond, Vanheusden a asséné un coup de pied la jambe tendue et tirée vers l'avant à Alexandre De Bruyn, le touchant à la cuisse. L'arbitre Geldhof a d'abord tiré la carte jaune, mais après l'intervention du VAR, il a montré la rouge.

Le parquet a proposé à Vanheusden une transaction "favorable" de trois matches de suspension, mais le Standard, qui espérait une réduction de peine, est allé en appel. Le procureur fédéral a estimé que ce refus était le signe d'un refus de culpabilité et a porté la peine à quatre rencontres. L'avocat Florian Ernotte a souligné le jeune âge, le manque d'antécédents, l'absence de protestation contre le carton rouge et les regrets de Vanheusden.

Le défenseur a également pris la parole. "J'ai fait quelque chose qui ne peut l'être sur un terrain. Mon intention était de dégager le ballon. Je n'ai pas vu De Bruyn courir. Dommage que je l'ai frappé à la cuisse. Je me suis excusé et après le match, je me suis également excusé auprès de l'arbitre", a déclaré Vanheusden.

Le plaidoyer des Rouches n'a rien donné, car la commission des litiges a porté la sanction à cinq matches, dont un avec sursis. Si le Standard introduit un recours, il sera traité vendredi.

Samedi contre Saint-Trond, Vanheusden a asséné un coup de pied la jambe tendue et tirée vers l'avant à Alexandre De Bruyn, le touchant à la cuisse. L'arbitre Geldhof a d'abord tiré la carte jaune, mais après l'intervention du VAR, il a montré la rouge.Le parquet a proposé à Vanheusden une transaction "favorable" de trois matches de suspension, mais le Standard, qui espérait une réduction de peine, est allé en appel. Le procureur fédéral a estimé que ce refus était le signe d'un refus de culpabilité et a porté la peine à quatre rencontres. L'avocat Florian Ernotte a souligné le jeune âge, le manque d'antécédents, l'absence de protestation contre le carton rouge et les regrets de Vanheusden. Le défenseur a également pris la parole. "J'ai fait quelque chose qui ne peut l'être sur un terrain. Mon intention était de dégager le ballon. Je n'ai pas vu De Bruyn courir. Dommage que je l'ai frappé à la cuisse. Je me suis excusé et après le match, je me suis également excusé auprès de l'arbitre", a déclaré Vanheusden. Le plaidoyer des Rouches n'a rien donné, car la commission des litiges a porté la sanction à cinq matches, dont un avec sursis. Si le Standard introduit un recours, il sera traité vendredi.