Le Club Bruges, La Gantoise, Charleroi, Malines, Ostende, Anderlecht, Lokeren, Genk, Westerlo, Waasland-Beveren et Oud-Heverlee Louvain ont obtenu le précieux sésame, et pourront jouer en D1A ou D1B, assorti d'une possibilité de jouer sur la scène européenne.

Lundi soir, les cinq clubs qui n'ont pas encore reçu la licence comparaissaient devant la Commission des Licences.

Le Standard devait apporter des précisions sur son business-plan. Courtrai devait éclaircir la position de son T1 et avec l'annonce de l'arrivée de Patrick De Wilde qui dispose du diplôme Pro, cela devrait être suffisant. Zulte Waregem (qui devait encore régler une dette de 273.000 euros à l'ONSS) et Saint-Trond (qui doit anticiper certains remboursements) ont défendu aussi leur dossier. Ces clubs devraient recevoir une réponse pour lundi prochain, et se disaient tous optimistes.

Mouscron-Péruwelz, qui n'a pas demandé une licence européenne, devrait être aussi fixé au plus tard lundi. Les Mouscronnois devaient notamment éclaircir leur dossier face à la plainte introduite par trois clubs (Westerlo, Saint-Trond et le descendant Oud-Heverlee Louvain) estimant qu'un agent figure dans le Conseil d'administration du club mouscronnois, ce qui est interdit.

Le Club Bruges, La Gantoise, Charleroi, Malines, Ostende, Anderlecht, Lokeren, Genk, Westerlo, Waasland-Beveren et Oud-Heverlee Louvain ont obtenu le précieux sésame, et pourront jouer en D1A ou D1B, assorti d'une possibilité de jouer sur la scène européenne. Lundi soir, les cinq clubs qui n'ont pas encore reçu la licence comparaissaient devant la Commission des Licences. Le Standard devait apporter des précisions sur son business-plan. Courtrai devait éclaircir la position de son T1 et avec l'annonce de l'arrivée de Patrick De Wilde qui dispose du diplôme Pro, cela devrait être suffisant. Zulte Waregem (qui devait encore régler une dette de 273.000 euros à l'ONSS) et Saint-Trond (qui doit anticiper certains remboursements) ont défendu aussi leur dossier. Ces clubs devraient recevoir une réponse pour lundi prochain, et se disaient tous optimistes. Mouscron-Péruwelz, qui n'a pas demandé une licence européenne, devrait être aussi fixé au plus tard lundi. Les Mouscronnois devaient notamment éclaircir leur dossier face à la plainte introduite par trois clubs (Westerlo, Saint-Trond et le descendant Oud-Heverlee Louvain) estimant qu'un agent figure dans le Conseil d'administration du club mouscronnois, ce qui est interdit.