L'équipe turque n'était en effet pas encore arrivée en Belgique comme prévu vendredi n'ayant pas réalisé des tests PCR, selon l'attaché de presse des Red Wolves. La Turquie devrait arriver dès lors samedi, le jour du match. Battus 30 à 25 mercredi à Kastamanou, les Red Wolves doivent pour bien faire s'imposer de six buts pour espérer pouvoir décrocher une deuxième place dans ce groupe 1 ouvrant la porte à une deuxième phase de qualification en mars et avril, dernière étape vers un championnat du monde prévu l'an prochain en Pologne et en Suède. Le contexte sanitaire est difficile, avec une salle vide à Hasselt samedi soir (pour 3.000 supporters jeudi en Turquie) et un effectif durement touché côté belge, Yerime Sylla n'ayant pu aligner que 13 joueurs pour 16 autorisés mercredi en Turquie. Le sélectionneur des Red Wolves va récupérer Serge Spooren (Achilles Bocholt), Ilyas D'Hanis (Hasselt) et Yves Van Cosen (Visé) notamment. Le retour de Turquie aura aussi été chahuté jeudi pour l'équipe belge mais Yerime Sylla estime que "les joueurs ont bien récupéré, cela souligne le bon travail du staff. J'espère que tout le monde va présenter un test PCR négatif, parce qu'avec la foule et le chaos à l'aéroport d'Istanbul pour revenir, les distances et les gestes barrières étaient difficiles à appliquer. Avec 16 joueurs samedi, cela nous donne des rotations et de l'expérience en plus. En plus, ce sont trois joueurs que les Turcs n'ont pas en image. Il faut en profiter. La deuxième place est encore faisable. Il faudra éviter les erreurs commises à l'aller lors des moments clés. On aurait pu s'en tirer avec 2-3 buts d'écart dans un match où on a manqué un peu de métier. D'un autre côté, dans ces circonstances, des joueurs se sont révélés". Le bilan belge est pour l'heure de deux défaites (27-29 face à la Grèce et donc 30-25 en Turquie) et un partage (28-28 au Kosovo). Les deux derniers matches de la Belgique dans cette première phase sont programmés le jeudi 13 janvier en Grèce (18h15) et le samedi 15 janvier à Hasselt (20h15) face au Kosovo. Sur deux fronts, les Red Wolves enchaîneront ensuite immédiatement avec les barrages du championnat d'Europe contre le Luxembourg les 20 et 22 janvier pour une place en groupes de qualification de l'Euro 2024 organisé en Allemagne. (Belga)

L'équipe turque n'était en effet pas encore arrivée en Belgique comme prévu vendredi n'ayant pas réalisé des tests PCR, selon l'attaché de presse des Red Wolves. La Turquie devrait arriver dès lors samedi, le jour du match. Battus 30 à 25 mercredi à Kastamanou, les Red Wolves doivent pour bien faire s'imposer de six buts pour espérer pouvoir décrocher une deuxième place dans ce groupe 1 ouvrant la porte à une deuxième phase de qualification en mars et avril, dernière étape vers un championnat du monde prévu l'an prochain en Pologne et en Suède. Le contexte sanitaire est difficile, avec une salle vide à Hasselt samedi soir (pour 3.000 supporters jeudi en Turquie) et un effectif durement touché côté belge, Yerime Sylla n'ayant pu aligner que 13 joueurs pour 16 autorisés mercredi en Turquie. Le sélectionneur des Red Wolves va récupérer Serge Spooren (Achilles Bocholt), Ilyas D'Hanis (Hasselt) et Yves Van Cosen (Visé) notamment. Le retour de Turquie aura aussi été chahuté jeudi pour l'équipe belge mais Yerime Sylla estime que "les joueurs ont bien récupéré, cela souligne le bon travail du staff. J'espère que tout le monde va présenter un test PCR négatif, parce qu'avec la foule et le chaos à l'aéroport d'Istanbul pour revenir, les distances et les gestes barrières étaient difficiles à appliquer. Avec 16 joueurs samedi, cela nous donne des rotations et de l'expérience en plus. En plus, ce sont trois joueurs que les Turcs n'ont pas en image. Il faut en profiter. La deuxième place est encore faisable. Il faudra éviter les erreurs commises à l'aller lors des moments clés. On aurait pu s'en tirer avec 2-3 buts d'écart dans un match où on a manqué un peu de métier. D'un autre côté, dans ces circonstances, des joueurs se sont révélés". Le bilan belge est pour l'heure de deux défaites (27-29 face à la Grèce et donc 30-25 en Turquie) et un partage (28-28 au Kosovo). Les deux derniers matches de la Belgique dans cette première phase sont programmés le jeudi 13 janvier en Grèce (18h15) et le samedi 15 janvier à Hasselt (20h15) face au Kosovo. Sur deux fronts, les Red Wolves enchaîneront ensuite immédiatement avec les barrages du championnat d'Europe contre le Luxembourg les 20 et 22 janvier pour une place en groupes de qualification de l'Euro 2024 organisé en Allemagne. (Belga)