Cette étape offrait une dernière occasion de briller aux sprinteurs. Le début de course était animé, notamment lorsque le peloton arrivait à Cortina d'Ampezzo. Plusieurs attaques se produisaient, mais personne ne parvenait à s'échapper. Finalement, l'Allemand Nico Denz (AG2R La Mondiale) et les Italiens Mirco Maestri (Bardiani-CSF) et Damiano Cima (Nippo Vini Fantini Falzanè) ont réussi à prendre le large après 56 km. Le trio a compté jusqu'à 6 minutes d'avance. L'écart a fondu progressivement, mais les trois échappés conservaient un faible avantage au moment de lancer le sprint. Alors que Maestri et Denz étaient dépassés par les sprinteurs, Cima résistait et pouvait lever les bras au ciel. A 25 ans, il s'offre la deuxième victoire de sa carrière après une étape du Tour de Chine l'an passé. Ackermann échouait à la deuxième place, mais récupère le maillot cyclamen du classement par points au détriment du Français Arnaud Démare (Groupama-FDJ), seulement huitième. Au général, Carapaz devance de 1:54 l'Italien Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida) et de 2:16 le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma). Vendredi, la route recommencera à monter entre Trévise et San Martino di Castrozza (151 km) où l'arrivée sera jugée au sommet d'une ascension de 13,6 km à du 5,6%. (Belga)