Le pays hôte a acquis sa victoire notamment sur un doublé du milieu de terrain de Chelsea Christian Pulisic, au cours d'un match interrompu une heure et demie par un orage et de très forts risques de foudre. Weston McKennie (Schalke 04) a ouvert le score pour les Etats-Unis dès la 9e minute. Pulisic a bien failli doubler la marque à la 12e minute, mais son beau coup franc a été dévié par le gardien jamaïcain de Philadelphie Andre Blake. Après l'interruption due à l'orage, Team USA a semblé avoir du mal à se remettre dans le rythme. Mais en seconde période, les tenants du titre ont repris leur domination et Pulisic a inscrit son premier but (2-0, 52e). Les Reggae Boyz ont maintenu l'espoir en réduisant le score sur un but de la tête du remplaçant Shamar Nicholson, qui a repris un centre de l'ancienne coqueluche de Genk Leon Bailey (2-1, 69e). Mais sur une nouvelle attaque américaine et un tir de Paul Arriola repoussé par le gardien, Pulisic était à l'affût pour clore le score (3-1, 87e). La finale rêvée entre les Etats-Unis, tenants du titre portés par leur public, et le Mexique, en quête d'un huitième titre dans cette formule de championnat des nations de la zone Amérique du nord, Amérique centrale et Caraïbes (CONCACAF), est programmée dimanche au Soldier Field de Chicago. Depuis la création de la Gold Cup en 1991, les Etats-Unis et le Mexique se sont partagé tous les titres, à l'exception de 2000 où le Canada a créé la surprise. Team USA vise un septième titre. (Belga)