"Christian va assurément nous soutenir et regarder le match à l'hôpital, qui est juste à côté du stade. Il pourrait même l'entendre", a dit le sélectionneur danois en conférence de presse mercredi. Le technicien danois, qui a déjà annoncé laisser le choix à ses joueurs de jouer contre la Belgique, a donné des nouvelles de son effectif. "Nous avons davantage de pensées positives que l'inverse et nous voulons en ajouter demain. On se réjouit de pouvoir enfin jouer. On va disputer ce match pour Christian mais aussi pour nous et pour tout le pays, qui a vécu ça avec nous. Nous n'en avons pas fini avec ce tournoi et ce duel contre la Belgique est important", a dit Hjulmand, qui a assuré que "ses gars étaient prêts" et que "tous les voyants étaient au vert". Pour Hjulmand, le Danemark ne peut pas être meilleur sans Eriksen. "C'est le coeur de notre équipe, nous ne pouvons pas le remplacer. Nous allons donc aborder le match de jeudi d'une manière différente. Je crois que nous pouvons encore réaliser de belles choses dans ce tournoi. Nous sommes une équipe compliquée à battre et nous allons encore le démontrer", a-t-il prévenu. Le groupe danois est aidé par quatre psychologues. "Ils sont présents et disponibles pour tout le monde. Je pense que c'est primordial, cela nous a aidé", a encore assuré le T1 danois. Le Danemark, remonté sur la pelouse moins de 2 heures après l'incident, a été battu par la Finlande (0-1) dans le premier match du groupe B du rendez-vous continental. (Belga)

"Christian va assurément nous soutenir et regarder le match à l'hôpital, qui est juste à côté du stade. Il pourrait même l'entendre", a dit le sélectionneur danois en conférence de presse mercredi. Le technicien danois, qui a déjà annoncé laisser le choix à ses joueurs de jouer contre la Belgique, a donné des nouvelles de son effectif. "Nous avons davantage de pensées positives que l'inverse et nous voulons en ajouter demain. On se réjouit de pouvoir enfin jouer. On va disputer ce match pour Christian mais aussi pour nous et pour tout le pays, qui a vécu ça avec nous. Nous n'en avons pas fini avec ce tournoi et ce duel contre la Belgique est important", a dit Hjulmand, qui a assuré que "ses gars étaient prêts" et que "tous les voyants étaient au vert". Pour Hjulmand, le Danemark ne peut pas être meilleur sans Eriksen. "C'est le coeur de notre équipe, nous ne pouvons pas le remplacer. Nous allons donc aborder le match de jeudi d'une manière différente. Je crois que nous pouvons encore réaliser de belles choses dans ce tournoi. Nous sommes une équipe compliquée à battre et nous allons encore le démontrer", a-t-il prévenu. Le groupe danois est aidé par quatre psychologues. "Ils sont présents et disponibles pour tout le monde. Je pense que c'est primordial, cela nous a aidé", a encore assuré le T1 danois. Le Danemark, remonté sur la pelouse moins de 2 heures après l'incident, a été battu par la Finlande (0-1) dans le premier match du groupe B du rendez-vous continental. (Belga)