Christian Brüls patiente en P1

18/01/19 à 10:25 - Mise à jour à 10:57
Du Sport/Foot Magazine du 16/01/19

Libre depuis son retour de Chypre, en juillet dernier, l'ailier germanophone s'entretient avec Amblève,

Christian Brüls patiente en P1

Christian Brüls, en 2017 à Eupen. © BELGA

" Quand je suis revenu de Chypre, je ne voulais plus entendre parler de challenges exotiques. Je ne veux plus prendre ce risque. Je veux d'abord me sentir bien et être sûr du projet dans lequel je m'investis. "

Les mots sont clairs, précis. Christian Brüls l'a mauvaise et ne risque pas de remettre les pieds sur l'île de sitôt. Pourtant, à Paphos, en D1 locale, il dispute quand même 34 rencontres, avec 3 buts à clé, toutes compétitions confondues.

" Il y a simplement eu des promesses qui n'ont pas été tenues. " Une musique habituelle, devenue traditionnelle sur la planète foot. Mais au point qu'un joueur avec le CV de l'homme de Malmedy, 30 ans, se retrouve au chômage, c'est frappant. Cet été, il y a bien eu l'Inde, la Bulgarie, la Roumanie et même l'Australie, mais l'ancien de Gand, du Standard et d'Eupen, privilégiait le challenge belge ou, à la limite, moins " risqué ".

Sauf qu'en juillet, aucune offre concrète de ce type n'est adressée à l'ailier aux 134 joutes de JPL. Pas même un essai. Du coup, en août, il se tourne vers son club formateur d'Amblève, entité germanophone de P1 liégeoise, pour s'entretenir. " C'était l'option la plus facile, puisque c'est à côté de chez moi ", dit-il. " L'équipe joue aussi sur synthétique, ce qui me permet de toucher le ballon en étant sûr de la qualité des passes. "

Brüls en profite pour disputer deux amicaux. Un en novembre, un autre au début du mois, lors duquel il fait trembler les filets de La Calamine (D3 amateur). Récemment, il contacte Eupen, pour participer aux entraînements des Pandas. Réponse : noyau trop large, pas de place. Entre les deux séances hebdomadaires d'Amblève, il continue alors la préparation physique, seul. En attendant que le téléphone sonne. " Je veux revenir le plus vite possible. Que ce soit en D1A ou en D1B, je ne suis pas en position de dire non. "

En savoir plus sur: