Chloé Caulier a devancé Lucie Watillon et Céline Cuypers. Luca Ferrari a pris la 3e place chez les messieurs. Avec l'introduction de l'escalade aux Jeux, les athlètes belges ont du s'adapter car le format olympique sera, pour 2020 à Tokyo, un combiné du bloc (boulder), de la difficulté (lead) et la vitesse (speed). Pour Paris en 2024, il y aura deux épreuves distinctes, l'une comprenant le bloc (boulder) et la difficulté (lead) et l'autre la vitesse (speed). Chloé Caulier, Nicolas Collin, Héloïse Doumont, Simon Lorenzi, Loïc Timmermans (2020 et 2024), Lucie Watillon et Lukas Franckaert (2024) visent une place aux Jeux Olympiques, a précisé le club alpin belge samedi. (Belga)

Chloé Caulier a devancé Lucie Watillon et Céline Cuypers. Luca Ferrari a pris la 3e place chez les messieurs. Avec l'introduction de l'escalade aux Jeux, les athlètes belges ont du s'adapter car le format olympique sera, pour 2020 à Tokyo, un combiné du bloc (boulder), de la difficulté (lead) et la vitesse (speed). Pour Paris en 2024, il y aura deux épreuves distinctes, l'une comprenant le bloc (boulder) et la difficulté (lead) et l'autre la vitesse (speed). Chloé Caulier, Nicolas Collin, Héloïse Doumont, Simon Lorenzi, Loïc Timmermans (2020 et 2024), Lucie Watillon et Lukas Franckaert (2024) visent une place aux Jeux Olympiques, a précisé le club alpin belge samedi. (Belga)