Selon The Telegraph, Eden Hazard se montre terriblement gourmand et exigerait un salaire de 247.000 euros par semaine pour signer à Manchester City, qui ne lui en proposerait qu'un peu plus de la moitié. S'il empochait tout cet argent, il serait mieux payé là-bas que Vincent Kompany, par exemple.

Notre prodige n'a-t-il plus les pieds sur terre ? Nous venons d'avoir en ligne son agent, John Bico. Il est catégorique : "On lit plein de choses fausses dans les journaux, on a l'impression que tout est compliqué, que tout traîne à cause de la seule question du salaire. C'est faux. Nous avons reçu les propositions de tous les clubs intéressés, Eden ne négocie plus nulle part car tout est clair. Il se donne seulement le temps de la réflexion. Il n'y aura pas de surenchère. Il se décidera après les matches des Diables Rouges contre le Monténégro et l'Angleterre, puis il partira en vacances l'esprit tranquille."

Alors, Chelsea, Manchester United ou le voisin de City ? Réponse dans une bonne dizaine de jours.

Pierre Danvoye, Sport/Foot Magazine

Selon The Telegraph, Eden Hazard se montre terriblement gourmand et exigerait un salaire de 247.000 euros par semaine pour signer à Manchester City, qui ne lui en proposerait qu'un peu plus de la moitié. S'il empochait tout cet argent, il serait mieux payé là-bas que Vincent Kompany, par exemple. Notre prodige n'a-t-il plus les pieds sur terre ? Nous venons d'avoir en ligne son agent, John Bico. Il est catégorique : "On lit plein de choses fausses dans les journaux, on a l'impression que tout est compliqué, que tout traîne à cause de la seule question du salaire. C'est faux. Nous avons reçu les propositions de tous les clubs intéressés, Eden ne négocie plus nulle part car tout est clair. Il se donne seulement le temps de la réflexion. Il n'y aura pas de surenchère. Il se décidera après les matches des Diables Rouges contre le Monténégro et l'Angleterre, puis il partira en vacances l'esprit tranquille." Alors, Chelsea, Manchester United ou le voisin de City ? Réponse dans une bonne dizaine de jours. Pierre Danvoye, Sport/Foot Magazine