"Apparemment, notre succès 4-1 contre les Africaines est historique puisque ce serait le 1er match gagné par la Belgique en entrée d'un mondial féminin", indique Englebert, 21 ans seulement. "A titre personnel, j'étais très stressée d'entamer cette Coupe du monde. Le fait d'avoir marqué deux buts et d'être élue joueuse du match m'a fait plaisir, bien que ce soit toute l'équipe qui ait porté ce match et qu'au final je retiens seulement la victoire", a expliqué lundi la milieu de terrain, entre deux séances de récupération. Avec le regard déjà porté sur le duel crucial de mardi contre l'Australie, la joueuse du Racing, à l'image de ses jeunes coéquipières, n'appréhende nullement cette 2e rencontre contre la 3e nation mondiale. "C'est une équipe qui imprime beaucoup plus de rythme et nous convient donc mieux. On possède très peu d'images sur elles. Elles sont arrivées en Espagne avec trois blessées, leur groupe est donc un peu différent. On les attend, on sait que cela sera notre grand match de poule. Un moment clé de ce Mondial, surtout que c'est contre l'Australie que nous avions entamé notre campagne de reconstruction lors de la Pro League de 2019, avec d'excellents résultats à la clé (succès 1-2 à Melbourne et 1-0 à Anvers, ndlr)." (Belga)

"Apparemment, notre succès 4-1 contre les Africaines est historique puisque ce serait le 1er match gagné par la Belgique en entrée d'un mondial féminin", indique Englebert, 21 ans seulement. "A titre personnel, j'étais très stressée d'entamer cette Coupe du monde. Le fait d'avoir marqué deux buts et d'être élue joueuse du match m'a fait plaisir, bien que ce soit toute l'équipe qui ait porté ce match et qu'au final je retiens seulement la victoire", a expliqué lundi la milieu de terrain, entre deux séances de récupération. Avec le regard déjà porté sur le duel crucial de mardi contre l'Australie, la joueuse du Racing, à l'image de ses jeunes coéquipières, n'appréhende nullement cette 2e rencontre contre la 3e nation mondiale. "C'est une équipe qui imprime beaucoup plus de rythme et nous convient donc mieux. On possède très peu d'images sur elles. Elles sont arrivées en Espagne avec trois blessées, leur groupe est donc un peu différent. On les attend, on sait que cela sera notre grand match de poule. Un moment clé de ce Mondial, surtout que c'est contre l'Australie que nous avions entamé notre campagne de reconstruction lors de la Pro League de 2019, avec d'excellents résultats à la clé (succès 1-2 à Melbourne et 1-0 à Anvers, ndlr)." (Belga)