La Liégeoise, 6e mondiale, exemptée du premier tour, battue par la Russe Alesya Kuznetsova (IJF 51) au Golden score et sur une troisième pénalité, a dit ne pas regretter d'avoir été en Russie même en n'étant pas à 100% de ses moyens. "Défaite en 1/16e malgré un très bon début de match et des séquences fortes", a réagi Charline Van Snick sur les réseaux sociaux dès la fin de son combat. "J'ai eu une préparation différente, des conditions loin d'être optimales. Je suis rassurée de m'être bien sentie sur la cheville et l'épaule. Je garde le cap sur mes objectifs. Aucun regret d'avoir participé à cette compétition sans être à 100% physiquement, c'était important pour la confiance dans ma guérison, pour le maintien du rythme des entrainements, la perte de point et les ajustements technico-tactique". La Liégeoise s'était sérieusement blessée à la cheville lors du tournoi du Grand Chelem de Tel Aviv le 18 février, mais n'avait pas dû se faire opérer. Elle avait manqué notamment les championnats d'Europe à Lisbonne il y a quinze jours. Charline Van Snick avait décidé se rendre à Kazan samedi avoir passé un test concluant mercredi soir dans son club parisien de l'ACBB. Le prochain grand rendez-vous avant les Jeux Olympiques de Tokyo (du 23 juillet au 8 août) est prévu à Budapest du 6 au 13 juin avec les championnats du monde. (Belga)

La Liégeoise, 6e mondiale, exemptée du premier tour, battue par la Russe Alesya Kuznetsova (IJF 51) au Golden score et sur une troisième pénalité, a dit ne pas regretter d'avoir été en Russie même en n'étant pas à 100% de ses moyens. "Défaite en 1/16e malgré un très bon début de match et des séquences fortes", a réagi Charline Van Snick sur les réseaux sociaux dès la fin de son combat. "J'ai eu une préparation différente, des conditions loin d'être optimales. Je suis rassurée de m'être bien sentie sur la cheville et l'épaule. Je garde le cap sur mes objectifs. Aucun regret d'avoir participé à cette compétition sans être à 100% physiquement, c'était important pour la confiance dans ma guérison, pour le maintien du rythme des entrainements, la perte de point et les ajustements technico-tactique". La Liégeoise s'était sérieusement blessée à la cheville lors du tournoi du Grand Chelem de Tel Aviv le 18 février, mais n'avait pas dû se faire opérer. Elle avait manqué notamment les championnats d'Europe à Lisbonne il y a quinze jours. Charline Van Snick avait décidé se rendre à Kazan samedi avoir passé un test concluant mercredi soir dans son club parisien de l'ACBB. Le prochain grand rendez-vous avant les Jeux Olympiques de Tokyo (du 23 juillet au 8 août) est prévu à Budapest du 6 au 13 juin avec les championnats du monde. (Belga)