Muette en termes de buts, la première mi-temps n'a néanmoins pas manqué d'action. Charleroi jouait sans complexe et se créait plusieurs occasions. Peu après le quart d'heure, Morioka isolait Nicholson dans le dos de la défense brugeoise mais l'attaquant devait s'incliner face à Mignolet qui était sorti promptement (17e). Le duo offensif carolo Morioka-Nicholson se montrait encore lorsque le Jamaïcain, parfaitement lancé en profondeur par le Japonais, perdait une nouvelle fois son face-à-face avec Mignolet sur un arrêt de grande classe (37e). Bien que menacés par leurs hôtes, les Brugeois n'étaient pas en reste en termes d'occasions et Koffi répondait à Mignolet en plongeant pour empêcher Hendry de marquer d'une tête placée sur corner (42e), préservant ainsi l'égalité jusqu'à la mi-temps. Charleroi reprenait tambour battant, et Mignolet s'illustrait encore en repoussant une tête puissante de Nicholson sur la barre transversale avant d'empêcher Zorgane de profiter du rebond (51e). Le rythme du match allait ensuite ralentir et les occasions franches devenir plus parsemées. Dans le dernier quart d'heure, alors que le poids de l'enjeu se faisait ressentir, Morioka tentait de surprendre le portier brugeois sur un coup franc enroulé, mais il ne parvenait pas à tromper sa vigilance (84e). En fin de match, le jeu était moins organisé et les contre-attaques se multipliaient. Dans le temps additionnel, Charles de Ketelaere débloquait finalement le marquoir après une action collective rondement menée par le Club à l'entrée de la surface brugeoise, en reprenant le centre tendu de Van der Brempt dans les six mètres (0-1, 90e+2), offrant la victoire aux champions de Belgique contre des Carolos dominateurs mais vaincus. Au classement, Bruges trône désormais au sommet avec 17 points sur 24 possibles, devant l'Union qui compte 16 points. Charleroi, 13 points, concède sa première défaite de la saison et occupe provisoirement la 5e place du classement en attendant les résultats des derniers matchs du week-end. (Belga)

Muette en termes de buts, la première mi-temps n'a néanmoins pas manqué d'action. Charleroi jouait sans complexe et se créait plusieurs occasions. Peu après le quart d'heure, Morioka isolait Nicholson dans le dos de la défense brugeoise mais l'attaquant devait s'incliner face à Mignolet qui était sorti promptement (17e). Le duo offensif carolo Morioka-Nicholson se montrait encore lorsque le Jamaïcain, parfaitement lancé en profondeur par le Japonais, perdait une nouvelle fois son face-à-face avec Mignolet sur un arrêt de grande classe (37e). Bien que menacés par leurs hôtes, les Brugeois n'étaient pas en reste en termes d'occasions et Koffi répondait à Mignolet en plongeant pour empêcher Hendry de marquer d'une tête placée sur corner (42e), préservant ainsi l'égalité jusqu'à la mi-temps. Charleroi reprenait tambour battant, et Mignolet s'illustrait encore en repoussant une tête puissante de Nicholson sur la barre transversale avant d'empêcher Zorgane de profiter du rebond (51e). Le rythme du match allait ensuite ralentir et les occasions franches devenir plus parsemées. Dans le dernier quart d'heure, alors que le poids de l'enjeu se faisait ressentir, Morioka tentait de surprendre le portier brugeois sur un coup franc enroulé, mais il ne parvenait pas à tromper sa vigilance (84e). En fin de match, le jeu était moins organisé et les contre-attaques se multipliaient. Dans le temps additionnel, Charles de Ketelaere débloquait finalement le marquoir après une action collective rondement menée par le Club à l'entrée de la surface brugeoise, en reprenant le centre tendu de Van der Brempt dans les six mètres (0-1, 90e+2), offrant la victoire aux champions de Belgique contre des Carolos dominateurs mais vaincus. Au classement, Bruges trône désormais au sommet avec 17 points sur 24 possibles, devant l'Union qui compte 16 points. Charleroi, 13 points, concède sa première défaite de la saison et occupe provisoirement la 5e place du classement en attendant les résultats des derniers matchs du week-end. (Belga)