Dans le couloir des vestiaires du Kehrweg, David Pollet n'a pas la mine renfrognée de l'attaquant qui vient de passer nonante minutes sur le banc. Et pour cause : " On a un match important mercredi ", confie le meilleur buteur des Zèbres. Depuis le début de saison, les signes sont nombreux pour le confirmer : à Charleroi, la Coupe est un objectif placé au même niveau que le top 6. " Mercredi, on a un match aussi important que celui de ce samedi ", confirme d'aillleurs Felice Mazzù après le nul ramené d'Eupen.

" À Charleroi, la Coupe de Belgique est toujours un objectif prioritaire ", avouait déjà Mehdi Bayat en début de saison. " Et elle le sera chaque année, jusqu'à ce qu'on l'emporte. Parce qu'après 115 ans d'histoire, il est temps d'enfin pouvoir dire qu'on a gagné quelque chose. " Le Sporting veut ouvrir sa salle des trophées, et la qualification au détriment d'Anderlecht en huitièmes de finale a agrandi l'estomac du Zèbre.

" Psychologiquement, quand tu es en huitièmes et que tu réussis un coup, un défi comme celui-là, les joueurs peuvent prendre conscience qu'on peut avancer dans cette Coupe ", explique Mazzù. Et Mehdi Bayat embraye sans se cacher : " On est capable d'aller au bout, il ne faut pas avoir peur de le dire. "

" En Coupe de Belgique, le tirage au sort peut influencer votre parcours ", affirmait Dorian Dessoleil avant la première rencontre de la compétition, face à Bocholt. Et si le Sporting enchaîne avec un deuxième gros morceau (Genk après Anderlecht), il peut surtout se féliciter de disputer son quart de finale à domicile. Car l'an dernier, c'est à la Cristal Arena que les Zèbres s'étaient inclinés aux tirs au but, disant prématurément adieu à leur rêve de trophée.

Cette fois, Genk vient au Mambour, celui qui chante si souvent que : " Pour un match, en Europe, je ferais n'importe quoi, avec toi, Charleroi. " Et la Coupe, en plus de faire reluire un palmarès, a le mérite de faire rêver de voyages continentaux. " Tout le monde sait qu'une victoire en Coupe ouvre la porte des poules de l'Europa League ", confie Clinton Mata. Et à Charleroi, tout le monde sait aussi que parmi les autres équipes encore en lice dans la compétition, aucune n'a battu les Zèbres cette saison...

Par Guillaume Gautier

Dans le couloir des vestiaires du Kehrweg, David Pollet n'a pas la mine renfrognée de l'attaquant qui vient de passer nonante minutes sur le banc. Et pour cause : " On a un match important mercredi ", confie le meilleur buteur des Zèbres. Depuis le début de saison, les signes sont nombreux pour le confirmer : à Charleroi, la Coupe est un objectif placé au même niveau que le top 6. " Mercredi, on a un match aussi important que celui de ce samedi ", confirme d'aillleurs Felice Mazzù après le nul ramené d'Eupen. " À Charleroi, la Coupe de Belgique est toujours un objectif prioritaire ", avouait déjà Mehdi Bayat en début de saison. " Et elle le sera chaque année, jusqu'à ce qu'on l'emporte. Parce qu'après 115 ans d'histoire, il est temps d'enfin pouvoir dire qu'on a gagné quelque chose. " Le Sporting veut ouvrir sa salle des trophées, et la qualification au détriment d'Anderlecht en huitièmes de finale a agrandi l'estomac du Zèbre. " Psychologiquement, quand tu es en huitièmes et que tu réussis un coup, un défi comme celui-là, les joueurs peuvent prendre conscience qu'on peut avancer dans cette Coupe ", explique Mazzù. Et Mehdi Bayat embraye sans se cacher : " On est capable d'aller au bout, il ne faut pas avoir peur de le dire. " " En Coupe de Belgique, le tirage au sort peut influencer votre parcours ", affirmait Dorian Dessoleil avant la première rencontre de la compétition, face à Bocholt. Et si le Sporting enchaîne avec un deuxième gros morceau (Genk après Anderlecht), il peut surtout se féliciter de disputer son quart de finale à domicile. Car l'an dernier, c'est à la Cristal Arena que les Zèbres s'étaient inclinés aux tirs au but, disant prématurément adieu à leur rêve de trophée.Cette fois, Genk vient au Mambour, celui qui chante si souvent que : " Pour un match, en Europe, je ferais n'importe quoi, avec toi, Charleroi. " Et la Coupe, en plus de faire reluire un palmarès, a le mérite de faire rêver de voyages continentaux. " Tout le monde sait qu'une victoire en Coupe ouvre la porte des poules de l'Europa League ", confie Clinton Mata. Et à Charleroi, tout le monde sait aussi que parmi les autres équipes encore en lice dans la compétition, aucune n'a battu les Zèbres cette saison... Par Guillaume Gautier