Mercredi, l'étape sera courte (108,5 km), mais proposera quatre cols: deux hors-catégorie (la Montée de Bisanne et le Col du Pré), un de deuxième (le Cormet de Roselend) et une ascension finale de 18 km menant à la station de La Rosière. "Ca partira plein gaz dans la première montée. Il se peut que plusieurs coureurs du classement général essaient de partir dans l'échappée. Ce sera difficile de contrôler. Je suis sûr qu'il va se passer beaucoup de choses", pense le Britannique. Le Colombien Nairo Quintana (Movistar) a franchi la ligne avec le groupe des favoris. "Physiquement, c'est toujours un peu étrange après une étape de pavés et une journée de repos. On a déjà eu quelques victimes aujourd'hui. Nous sommes bien. L'étape-clé sera celle de jeudi (vers l'Alpe d'Huez), tout peut arriver." Son équipier Mikel Landa est huitième du général, à 3:21 de Van Avermaet. "Il fallait voir comment le corps réagirait après les deux dernières journées. Heureusement, je vais bien. Sky a imposé un rythme très soutenu et personne ne s'est risqué à essayer. Demain (mercredi), l'étape est courte, c'est plus favorable pour nous." Le Danois Jakob Fuglsang (Astana) pointe à la 4e place au général, à 3:12. "Le vent soufflait de face (dans la Colombière), c'était presqu'impossible de tenter quelque chose. C'était seulement la première étape de montagne. Personne ne savait comment cela se passerait après la journée de repos. Je suis plutôt content. J'ai sans doute besoin d'une journée plus facile avant d'attaquer le plus dur." (Belga)

Mercredi, l'étape sera courte (108,5 km), mais proposera quatre cols: deux hors-catégorie (la Montée de Bisanne et le Col du Pré), un de deuxième (le Cormet de Roselend) et une ascension finale de 18 km menant à la station de La Rosière. "Ca partira plein gaz dans la première montée. Il se peut que plusieurs coureurs du classement général essaient de partir dans l'échappée. Ce sera difficile de contrôler. Je suis sûr qu'il va se passer beaucoup de choses", pense le Britannique. Le Colombien Nairo Quintana (Movistar) a franchi la ligne avec le groupe des favoris. "Physiquement, c'est toujours un peu étrange après une étape de pavés et une journée de repos. On a déjà eu quelques victimes aujourd'hui. Nous sommes bien. L'étape-clé sera celle de jeudi (vers l'Alpe d'Huez), tout peut arriver." Son équipier Mikel Landa est huitième du général, à 3:21 de Van Avermaet. "Il fallait voir comment le corps réagirait après les deux dernières journées. Heureusement, je vais bien. Sky a imposé un rythme très soutenu et personne ne s'est risqué à essayer. Demain (mercredi), l'étape est courte, c'est plus favorable pour nous." Le Danois Jakob Fuglsang (Astana) pointe à la 4e place au général, à 3:12. "Le vent soufflait de face (dans la Colombière), c'était presqu'impossible de tenter quelque chose. C'était seulement la première étape de montagne. Personne ne savait comment cela se passerait après la journée de repos. Je suis plutôt content. J'ai sans doute besoin d'une journée plus facile avant d'attaquer le plus dur." (Belga)