Lors de sa session d'informations de mercredi au Belgian Football Center de Tubize, le Professional Refereeing Department (PRD) a présenté les changements de règlement qui prendront effet prochainement. Les deux éléments principaux concernent l'assistance vidéo (VAR) qui sera désormais opéré entièrement depuis Tubize, et les fautes de main qui devraient être moins souvent sifflées par les arbitres.

Alors que, jusqu'à la saison passée, le VAR était contrôlé depuis un bus garé aux alentours du stade, le PRD a annoncé qu'il serait centralisé à partir de la saison prochaine au VAR Replay Centre, à Tubize. La Supercoupe de Belgique du samedi 17 juillet prochain fera office de répétition générale pour le système qui a été préparé au cours des derniers mois et devrait être opérationnel pour le début du championnat, comme l'a expliqué Stéphanie Forde du PRD. La nouvelle centrale, attenante au Belgian Football Centre, abritera six stations de VAR.

Pour accompagner cette expansion, trois nouveaux arbitres vidéo et trois assistants supplémentaires seront formés à son utilisation. Concernant les fautes de main, l'Union belge a choisi d'appliquer dès cette saison les nouvelles règles promues par l'IFAB (International Football Association Board), suite à sa décision de les modifier en mars. En conséquence, les fautes de main seront moins souvent sifflées par les arbitres.

Un ballon qui toucherait la main ou le bras d'un défenseur dans une position naturelle (définie comme telle sur base du mouvement et de la volonté du joueur) n'entraînera pas de coup de sifflet. Seul un défenseur qui agrandirait volontairement la surface de son corps pourra être sanctionné par l'arbitre.

De même, si un défenseur dégage involontairement le ballon sur le bras d'un de ses coéquipiers, aucune faute ne sera sifflée. Le même principe de tolérance sera d'application pour les attaquants: tout contact involontaire en phase d'attaque n'entraînera pas de faute, sauf si celui-ci donne immédiatement lieu à un but et que l'attaquant en a donc tiré un avantage direct. Il appartiendra à l'arbitre de juger si le contact du ballon avec la main est fortuit ou volontaire.

Lors de sa session d'informations de mercredi au Belgian Football Center de Tubize, le Professional Refereeing Department (PRD) a présenté les changements de règlement qui prendront effet prochainement. Les deux éléments principaux concernent l'assistance vidéo (VAR) qui sera désormais opéré entièrement depuis Tubize, et les fautes de main qui devraient être moins souvent sifflées par les arbitres. Alors que, jusqu'à la saison passée, le VAR était contrôlé depuis un bus garé aux alentours du stade, le PRD a annoncé qu'il serait centralisé à partir de la saison prochaine au VAR Replay Centre, à Tubize. La Supercoupe de Belgique du samedi 17 juillet prochain fera office de répétition générale pour le système qui a été préparé au cours des derniers mois et devrait être opérationnel pour le début du championnat, comme l'a expliqué Stéphanie Forde du PRD. La nouvelle centrale, attenante au Belgian Football Centre, abritera six stations de VAR. Pour accompagner cette expansion, trois nouveaux arbitres vidéo et trois assistants supplémentaires seront formés à son utilisation. Concernant les fautes de main, l'Union belge a choisi d'appliquer dès cette saison les nouvelles règles promues par l'IFAB (International Football Association Board), suite à sa décision de les modifier en mars. En conséquence, les fautes de main seront moins souvent sifflées par les arbitres. Un ballon qui toucherait la main ou le bras d'un défenseur dans une position naturelle (définie comme telle sur base du mouvement et de la volonté du joueur) n'entraînera pas de coup de sifflet. Seul un défenseur qui agrandirait volontairement la surface de son corps pourra être sanctionné par l'arbitre. De même, si un défenseur dégage involontairement le ballon sur le bras d'un de ses coéquipiers, aucune faute ne sera sifflée. Le même principe de tolérance sera d'application pour les attaquants: tout contact involontaire en phase d'attaque n'entraînera pas de faute, sauf si celui-ci donne immédiatement lieu à un but et que l'attaquant en a donc tiré un avantage direct. Il appartiendra à l'arbitre de juger si le contact du ballon avec la main est fortuit ou volontaire.