Les 22-23 et 29-30 septembre ont été surlignés en rouge, fin juin, lorsque les Buffalos ont repris les entraînements, après la compétition interrompue au bout de 29 journées qui les avait vu être sacrés vice-champions. Ces dates coïncident en effet avec les matches de barrages pour accéder au bal des champions. Le must pour tout joueur professionnel qui rêve de briller face à des adversaires prestigieux comme le Bayer ou le PSG.
...

Les 22-23 et 29-30 septembre ont été surlignés en rouge, fin juin, lorsque les Buffalos ont repris les entraînements, après la compétition interrompue au bout de 29 journées qui les avait vu être sacrés vice-champions. Ces dates coïncident en effet avec les matches de barrages pour accéder au bal des champions. Le must pour tout joueur professionnel qui rêve de briller face à des adversaires prestigieux comme le Bayer ou le PSG. Le président Ivan De Witte en particulier rêve d'une nouvelle aventure en Ligue des Champions. En 2015-2016, Hein Vanhaezebrouck, après un premier titre surprenant, avait mené à bien une superbe campagne européenne. À l'époque, La Gantoise, avec dix points en six duels, avait terminé deuxième du Groupe H, derrière le Zenit (quinze points), mais devant le FC Valence (six points) et l'Olympique lyonnais (quatre points). En huitièmes de finales, le VfL Wolfsburg de Julian Draxler et André Schürrle s'était finalement montré trop fort, l'emportant (2-3) à la Ghelamco Arena et (1-0) en Allemagne. L'équipe actuelle, où l'on ne retrouve plus que Sven Kums et Laurent Depoitre comme survivants de cette épopée puisque Nana Asare n'est plus utilisé, devra se surpasser pour égaler de telles performances. Mais Gand aspire à ce moment qui lui permettra de démontrer qu'il y a effectivement suffisamment de qualité et de talent intrinsèque dans l'équipe pour concourir à nouveau pour des prix. C'était en tout cas l'objectif durant la préparation, avant le début de saison manqué. Le coach Wim De Decker sait qu'il n'aura pas besoin de faire beaucoup d'efforts pour motiver ses troupes pour l'occasion. Une rencontre toute particulière pour les trois Ukrainiens du noyau gantois (Roman Yaremchuk, Igor Plastun et Roman Bezus), déterminés à briller. Au match aller, sans la créativité de Giorgi Chakvetadze, il sera particulièrement important de se montrer efficace, tant offensivement que défensivement. Un Sven Kums en forme sera nécessaire, en plus du capitaine Vadis Odjidja, pour donner du rythme ou calmer le jeu quand cela s'impose, tandis que la suspension européenne de Sinan Bolat permet à Davy Roef de prendre place entre les perches. Il a prouvé le week-end dernier face à l'Excel Mouscron que sa concentration était optimale, en repoussant une dernière tentative des Hurlus, à la 95e minute.Du côté du Dynamo, le coach roumain Mircea Lucescu (75 ans) n'aura donc pas la chance d'affronter son compatriote et ami László Bölöni, renvoyé par les Gantois après à peine 25 jours. Il aura toutefois affaire à un autre de ses compatriotes : l'arbitre Ovidiu Hategan.