Anne Zagré, qui vient de rentrer d'un stage préparatoire en Afrique du Sud, n'a pas attendu plus longtemps que les séries qualificatives du 60 mètres haies des championnats LBFA pour signer le minimum (8.16) pour les championnats du monde en salle de Nankin en s'imposant en 8.15. La Bruxelloise allait remettre le couvert en finale avec un temps de 8.12. "Je suis contente de ma prestation à Louvain-La-Neuve ainsi que de ma qualification pour ce qui sera ma première apparition aux championnats du monde en salle", a indiqué Anne Zagré. "Je n'avais pas vraiment d'objectif ni de stress pour le LBFA en salle car je rentre d'un stage de trois semaines en Afrique du Sud et il est toujours difficile de se situer après un stage. J'ai couru samedi avec la Française Awa Sene à mes côtés, ce qui m'a beaucoup aidée. Le départ de ma finale a toutefois été un peu moins bon qu'en série. J'ai donc dû lutter pour revenir dans le coup. Finalement, malgré ce départ, je signe un meilleur temps qu'en qualification. Me voilà soulagée dès l'entrée dans la saison. Il me reste donc du temps jusqu'au Mondial pour faire monter mon niveau." Anne Zagré a prévu une série de rendez-vous à son programme hivernal, notamment les meetings en salle de Karlsruhe (Allemagne) le 31 janvier, de Bercy (France) le 2 février, de Metz (France) le 9 février, le championnat national le 16 février, le meeting de Liévin (France) le 19 et, peut-être, les championnats de France. "Nankin sera donc l'occasion pour de disputer mes premiers mondiaux en salle. L'indoor n'a, de fait, jamais été vraiment un objectif pour moi et, de plus, j'étais blessée lors les deux dernières saisons. Nankin doit me permettre de ne pas penser qu'aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020, c'est une échéance intéressante et surtout un bon tremplin pour la saison estivale. Il faudra en effet courir très vite très tôt dans la saison pour me qualifier pour les JO. Je souhaite donc rester sur la continuité de l'indoor dès le printemps." La Bruxelloise a signé le premier minimum international dans la nouvelle salle de Louvain-La-Neuve qui accueillait, samedi, ses premiers championnats "toutes catégories". (Belga)

Anne Zagré, qui vient de rentrer d'un stage préparatoire en Afrique du Sud, n'a pas attendu plus longtemps que les séries qualificatives du 60 mètres haies des championnats LBFA pour signer le minimum (8.16) pour les championnats du monde en salle de Nankin en s'imposant en 8.15. La Bruxelloise allait remettre le couvert en finale avec un temps de 8.12. "Je suis contente de ma prestation à Louvain-La-Neuve ainsi que de ma qualification pour ce qui sera ma première apparition aux championnats du monde en salle", a indiqué Anne Zagré. "Je n'avais pas vraiment d'objectif ni de stress pour le LBFA en salle car je rentre d'un stage de trois semaines en Afrique du Sud et il est toujours difficile de se situer après un stage. J'ai couru samedi avec la Française Awa Sene à mes côtés, ce qui m'a beaucoup aidée. Le départ de ma finale a toutefois été un peu moins bon qu'en série. J'ai donc dû lutter pour revenir dans le coup. Finalement, malgré ce départ, je signe un meilleur temps qu'en qualification. Me voilà soulagée dès l'entrée dans la saison. Il me reste donc du temps jusqu'au Mondial pour faire monter mon niveau." Anne Zagré a prévu une série de rendez-vous à son programme hivernal, notamment les meetings en salle de Karlsruhe (Allemagne) le 31 janvier, de Bercy (France) le 2 février, de Metz (France) le 9 février, le championnat national le 16 février, le meeting de Liévin (France) le 19 et, peut-être, les championnats de France. "Nankin sera donc l'occasion pour de disputer mes premiers mondiaux en salle. L'indoor n'a, de fait, jamais été vraiment un objectif pour moi et, de plus, j'étais blessée lors les deux dernières saisons. Nankin doit me permettre de ne pas penser qu'aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020, c'est une échéance intéressante et surtout un bon tremplin pour la saison estivale. Il faudra en effet courir très vite très tôt dans la saison pour me qualifier pour les JO. Je souhaite donc rester sur la continuité de l'indoor dès le printemps." La Bruxelloise a signé le premier minimum international dans la nouvelle salle de Louvain-La-Neuve qui accueillait, samedi, ses premiers championnats "toutes catégories". (Belga)