Après avoir creusé l'écart sur van der Poel après une chute du Néerlandais, van Aert a vu son rival le dépasser en tête après une crevaison dans le troisième tour. "C'est dommage, je pense que c'est arrivé au niveau du poste matériel et le pneu n'était pas immédiatement plat", a expliqué van Aert. "J'ai perdu 30 secondes mais dans le tour suivant, je revenais sur Mathieu avant de commettre quelques fautes dans le sable puis j'ai explosé et c'était fini. Je me suis déçu parce que je ne me suis pas battu comme je peux le faire. Il m'a manqué quelque chose et c'est dommage. J'étais bien parti mais cette crevaison m'a coûté beaucoup d'énergie." "Il n'y a pas de quoi avoir honte", a ajouté le natif d'Herentals. "Chaque course se joue aussi mentalement. Nous étions à égalité, j'étais préparé à 100%, je voulais être bien ici. Puis, soudain, quelque chose tourne mal à un moment crucial et j'ai eu du mal à le surmonter. Cela peut arriver." Malgré la déception, van Aert tenait à féliciter van der Poel pour son quatrième titre. "Il mérite de gagner. Il a été très solide dans la deuxième partie de course et je n'ai pas réussi à revenir. J'avais aussi de bonnes jambes mais mon rythme s'est cassé après la crevaison. C'est toujours un avantage de creuser un écart dans une telle course car on peut se permettre une petite erreur. Cela ne m'a pas souri ce dimanche et je suis déçu." (Belga)

Après avoir creusé l'écart sur van der Poel après une chute du Néerlandais, van Aert a vu son rival le dépasser en tête après une crevaison dans le troisième tour. "C'est dommage, je pense que c'est arrivé au niveau du poste matériel et le pneu n'était pas immédiatement plat", a expliqué van Aert. "J'ai perdu 30 secondes mais dans le tour suivant, je revenais sur Mathieu avant de commettre quelques fautes dans le sable puis j'ai explosé et c'était fini. Je me suis déçu parce que je ne me suis pas battu comme je peux le faire. Il m'a manqué quelque chose et c'est dommage. J'étais bien parti mais cette crevaison m'a coûté beaucoup d'énergie." "Il n'y a pas de quoi avoir honte", a ajouté le natif d'Herentals. "Chaque course se joue aussi mentalement. Nous étions à égalité, j'étais préparé à 100%, je voulais être bien ici. Puis, soudain, quelque chose tourne mal à un moment crucial et j'ai eu du mal à le surmonter. Cela peut arriver." Malgré la déception, van Aert tenait à féliciter van der Poel pour son quatrième titre. "Il mérite de gagner. Il a été très solide dans la deuxième partie de course et je n'ai pas réussi à revenir. J'avais aussi de bonnes jambes mais mon rythme s'est cassé après la crevaison. C'est toujours un avantage de creuser un écart dans une telle course car on peut se permettre une petite erreur. Cela ne m'a pas souri ce dimanche et je suis déçu." (Belga)