Placé derrière van der Poel et van Aert, Aerts s'était isolé à la troisième place après le deuxième tour. "J'avais peur d'être parti un peu trop tôt parce que, dans le tour précédent, j'avais senti que cela ne pouvait pas faire de mal de prendre une roue sur certains tronçons et garder des forces. Mais, au final, j'ai continué à rouler." Dans le final, il a également su résister au retour du Britannique Tom Pidcock qui convoitait aussi le bronze. "Il m'avait déjà rattrapé dans l'avant-dernier tour mais cela lui avait coûté beaucoup d'énergie", a-t-il expliqué. "Il a alors commis quelques erreurs dans le sable et j'ai pu le distancer. Il est encore revenu en force dans les derniers mètres mais j'ai su tenir. Cette médaille me fait du bien après une saison difficile." (Belga)

Placé derrière van der Poel et van Aert, Aerts s'était isolé à la troisième place après le deuxième tour. "J'avais peur d'être parti un peu trop tôt parce que, dans le tour précédent, j'avais senti que cela ne pouvait pas faire de mal de prendre une roue sur certains tronçons et garder des forces. Mais, au final, j'ai continué à rouler." Dans le final, il a également su résister au retour du Britannique Tom Pidcock qui convoitait aussi le bronze. "Il m'avait déjà rattrapé dans l'avant-dernier tour mais cela lui avait coûté beaucoup d'énergie", a-t-il expliqué. "Il a alors commis quelques erreurs dans le sable et j'ai pu le distancer. Il est encore revenu en force dans les derniers mètres mais j'ai su tenir. Cette médaille me fait du bien après une saison difficile." (Belga)