"C'est bien sûr regrettable pour les athlètes qui avaient réussi les minimas et qui avaient fait de ces championnats en salle un objectif", a-t-il commencé par dire. "Mais c'est une décision de bon sens. Nous sommes devant un problème de santé publique. World Athletics (la fédération internationale) a pris ses responsabilités. Elle nous avait prévenu par mail qu'une annulation était possible." "Mieux valait prendre cette décision fin janvier que dans un mois. Les athlètes vont encore pouvoir rebondir et prévoir une nouvelle préparation en vue des JO de Tokyo qui restent le grand objectif de 2020", a poursuivi Kimmlingen. "Reste que le report des ces championnats d'une année pose question. En principe, les années impaires sont consacrées à l'Euro en salle. Y aura-t-il l'année prochaine deux championnats indoor : un Euro et des Mondiaux ?" . (Belga)

"C'est bien sûr regrettable pour les athlètes qui avaient réussi les minimas et qui avaient fait de ces championnats en salle un objectif", a-t-il commencé par dire. "Mais c'est une décision de bon sens. Nous sommes devant un problème de santé publique. World Athletics (la fédération internationale) a pris ses responsabilités. Elle nous avait prévenu par mail qu'une annulation était possible." "Mieux valait prendre cette décision fin janvier que dans un mois. Les athlètes vont encore pouvoir rebondir et prévoir une nouvelle préparation en vue des JO de Tokyo qui restent le grand objectif de 2020", a poursuivi Kimmlingen. "Reste que le report des ces championnats d'une année pose question. En principe, les années impaires sont consacrées à l'Euro en salle. Y aura-t-il l'année prochaine deux championnats indoor : un Euro et des Mondiaux ?" . (Belga)