Sixièmes après 200 m au moment du rabattement, Hanne Claes céda le témoin à Naomi Van Den Broeck en 5e position, mais le trou avec les quatre équipes de tête était fait depuis longtemps. Imke Vervaet parti sixième tout comme Camille Laus. Elles n'ont jamais été en mesure d'espérer faire mieux. "Je n'ai pas réussi à suivre le train" expliqua Hanne Claes. "Si on avait pu suivre le groupe de tête on aurait fait une autre course". "Une fois qu'on est lâchée, c'est quand même une finale mondiale, on ne peut pas revenir, à moins qu'elles tombent", ajouta Camilla Laus. "Cela fait partie du jeu, c'est une belle expérience." Naomi Van Den Brucke a reconnu : "j'ai mieux débuté qu'en séries, mais la deuxième moitié de la course ne fut pas comme je l'aurais souhaité. Il faut prendre le positif et travailler dessus." Imke Vervaet, comme ses trois équipières ne cachait pas sa déception : "ce fut moins bien qu'espéré. On est déçues par le chrono mais il aurait fallu rester avec les autres dans la course. On continue à grandir. Nous étions en finale aujourd'hui. Mais un jour, pas aujourd'hui, il y aura une médaille au bout." (Belga)

Sixièmes après 200 m au moment du rabattement, Hanne Claes céda le témoin à Naomi Van Den Broeck en 5e position, mais le trou avec les quatre équipes de tête était fait depuis longtemps. Imke Vervaet parti sixième tout comme Camille Laus. Elles n'ont jamais été en mesure d'espérer faire mieux. "Je n'ai pas réussi à suivre le train" expliqua Hanne Claes. "Si on avait pu suivre le groupe de tête on aurait fait une autre course". "Une fois qu'on est lâchée, c'est quand même une finale mondiale, on ne peut pas revenir, à moins qu'elles tombent", ajouta Camilla Laus. "Cela fait partie du jeu, c'est une belle expérience." Naomi Van Den Brucke a reconnu : "j'ai mieux débuté qu'en séries, mais la deuxième moitié de la course ne fut pas comme je l'aurais souhaité. Il faut prendre le positif et travailler dessus." Imke Vervaet, comme ses trois équipières ne cachait pas sa déception : "ce fut moins bien qu'espéré. On est déçues par le chrono mais il aurait fallu rester avec les autres dans la course. On continue à grandir. Nous étions en finale aujourd'hui. Mais un jour, pas aujourd'hui, il y aura une médaille au bout." (Belga)