Tout se présentait bien, "l'échauffement s'était super bien passé. Je me sentais fort. Je crois que j'ai trop couru en fonction des autres. On m'a souvent dit que je ne suis jamais meilleur que quand je joue et que je m'en fous, que je pense plus. Là j'ai trop fait attention à Richards (le Trinidadien, ndlr). Il m'a dépassé assez tôt et j'ai eu peur que si je le laissais partir, il crée un écart. Au lieu d'attendre, j'ai forcé et accéléré. Ce fut la grosse différence avec le matin. J'ai commis trop de fautes dans la course. Je n'étais pas dans le timing, tout n'était pas en place. J'ai tiré avec les jambes au lieu de rester sur mon appui avec les bras. Les 150 derniers mètres étaient à la volonté, je n'avais plus les sensations. J'ai peut-être trop réfléchi dans la course." "J'ai rarement été aussi bien dans ma vitesse", a pourtant reconnu le seul Belge engagé en individuel sur 400 m à Belgrade. "J'espère que je ne serai pas trop déçu dans les prochains jours". Et de conclure : "je pense que je suis passé à côté de quelque chose." Julien Watrin se sent en tout cas prêt à aligner deux courses dimanche avec le relais. Les Tornados s'élanceront du couloir 5. (Belga)

Tout se présentait bien, "l'échauffement s'était super bien passé. Je me sentais fort. Je crois que j'ai trop couru en fonction des autres. On m'a souvent dit que je ne suis jamais meilleur que quand je joue et que je m'en fous, que je pense plus. Là j'ai trop fait attention à Richards (le Trinidadien, ndlr). Il m'a dépassé assez tôt et j'ai eu peur que si je le laissais partir, il crée un écart. Au lieu d'attendre, j'ai forcé et accéléré. Ce fut la grosse différence avec le matin. J'ai commis trop de fautes dans la course. Je n'étais pas dans le timing, tout n'était pas en place. J'ai tiré avec les jambes au lieu de rester sur mon appui avec les bras. Les 150 derniers mètres étaient à la volonté, je n'avais plus les sensations. J'ai peut-être trop réfléchi dans la course." "J'ai rarement été aussi bien dans ma vitesse", a pourtant reconnu le seul Belge engagé en individuel sur 400 m à Belgrade. "J'espère que je ne serai pas trop déçu dans les prochains jours". Et de conclure : "je pense que je suis passé à côté de quelque chose." Julien Watrin se sent en tout cas prêt à aligner deux courses dimanche avec le relais. Les Tornados s'élanceront du couloir 5. (Belga)