Dans le double tour de piste, il s'agissait de réussir 52.90, chrono rélaisé dans l'après-midi à Metz par Camille Laus. En franchissant la ligne en 3e position à Dortmund, Bolingo a été chronométrée en 52.61. Son record national est de 51.62 depuis sa médaille d'argent à l'Euro de Glasgow en 2019. La Polonaise Justyna Swiety-Ersetic s'est imposée en 52.10. Rani Rosius est encore assez loin de la limite sur le 60 m en vue de Belgrade fixée à 7.30. Elle a signé un temps de 7.46. Kobe Vleminckx, sur la même distance, s'est approché de la capitale serbe en réalisant 6.65, égalant son record pesonnel et s'approchant à 2/100e de la qualification. Dans le 1.500 m, pour lequel Ismael Debjani est qualifié depuis son record national réussi à Ostrava le 3 février (3:36.38), celui-ci a fini 4e en 3:38.37. Le champion d'Europe espoirs Ruben Verheyden espérait atteindre la limite qualificative fixée à 3:39.00. Il a dû se contenter de 3:40.90 qui constitue néanmoins un record personnel. (Belga)

Dans le double tour de piste, il s'agissait de réussir 52.90, chrono rélaisé dans l'après-midi à Metz par Camille Laus. En franchissant la ligne en 3e position à Dortmund, Bolingo a été chronométrée en 52.61. Son record national est de 51.62 depuis sa médaille d'argent à l'Euro de Glasgow en 2019. La Polonaise Justyna Swiety-Ersetic s'est imposée en 52.10. Rani Rosius est encore assez loin de la limite sur le 60 m en vue de Belgrade fixée à 7.30. Elle a signé un temps de 7.46. Kobe Vleminckx, sur la même distance, s'est approché de la capitale serbe en réalisant 6.65, égalant son record pesonnel et s'approchant à 2/100e de la qualification. Dans le 1.500 m, pour lequel Ismael Debjani est qualifié depuis son record national réussi à Ostrava le 3 février (3:36.38), celui-ci a fini 4e en 3:38.37. Le champion d'Europe espoirs Ruben Verheyden espérait atteindre la limite qualificative fixée à 3:39.00. Il a dû se contenter de 3:40.90 qui constitue néanmoins un record personnel. (Belga)