Le Sportif belge de l'année, 27 ans, visera un cinquième titre, après ceux conquis en 2016, 2017, 2018 et 2021. Une victoire le placerait à la hauteur de Maurice Seynaeve, Georges Vandermeirsch et Albert Van Damme. Seuls Firmin Van Kerrebroeck (6 titres entre 1950 et 1961), Sven Nys (9 titres entre 2000 et 2014) et Roland Liboton (10 titres entre 1980 et 1989) resteraient alors devant lui. Avant d'en arriver là, Van Aert devra venir à bout d'un parcours qualifié de "beau" mais "très difficile" par le coureur de Jumbo-Visma après sa reconnaissance samedi. "Le passage dans le sable me fait penser aux Mondiaux à Ostende, mais ici il y a un passage dans les dunes. Ce sera le passage le plus difficile, mais il y a d'autres tronçons aussi difficile", a-t-il résumé. Van Aert s'est montré intraitable cette saison dans les labourés, avec huit victoires en neuf courses disputées depuis sa rentrée le 5 décembre. Ce qui fait dire à plusieurs de ses concurrents qu'ils visent la deuxième place, le maillot tricolore lui étant promis. "Nous roulerons probablement derrière lui pour la deuxième place. Mais si cela ne se passe pas comme ça, cela peut vite arriver comme à Hulst (Van Aert avait connu un ennui mécanique dès le premier tour, ndlr), alors je veux être le premier en mesure de saisir ma chance", a ainsi résumé Toon Aerts, champion national en 2019 et l'un des deux principaux animateurs de la saison, avec Eli Iserbyt, avant l'arrivée de l'ogre van Aert. Iserbyt s'attend, lui, à une course "assez basique". "Ce sera 95% en rythme et le reste dans le sable. Je suis bien dans le sable en général, mais il n'y en a pas assez ici. Ce sera plutôt un contre-la-montre, ce qui n'est pas vraiment mon truc." Michael Vanthourenhout, Quinten Hermans et Laurens Sweeck, champion en 2020, sont les autres candidats au podium. La course élites (15h15) sera la dernière au programme dimanche. Les débutants première année s'élanceront en ouverture, à 10h00. Une heure plus tard, place aux débutants deuxième année. Les espoirs masculins (U23) disputeront leur course à partir de 13h45. (Belga)

Le Sportif belge de l'année, 27 ans, visera un cinquième titre, après ceux conquis en 2016, 2017, 2018 et 2021. Une victoire le placerait à la hauteur de Maurice Seynaeve, Georges Vandermeirsch et Albert Van Damme. Seuls Firmin Van Kerrebroeck (6 titres entre 1950 et 1961), Sven Nys (9 titres entre 2000 et 2014) et Roland Liboton (10 titres entre 1980 et 1989) resteraient alors devant lui. Avant d'en arriver là, Van Aert devra venir à bout d'un parcours qualifié de "beau" mais "très difficile" par le coureur de Jumbo-Visma après sa reconnaissance samedi. "Le passage dans le sable me fait penser aux Mondiaux à Ostende, mais ici il y a un passage dans les dunes. Ce sera le passage le plus difficile, mais il y a d'autres tronçons aussi difficile", a-t-il résumé. Van Aert s'est montré intraitable cette saison dans les labourés, avec huit victoires en neuf courses disputées depuis sa rentrée le 5 décembre. Ce qui fait dire à plusieurs de ses concurrents qu'ils visent la deuxième place, le maillot tricolore lui étant promis. "Nous roulerons probablement derrière lui pour la deuxième place. Mais si cela ne se passe pas comme ça, cela peut vite arriver comme à Hulst (Van Aert avait connu un ennui mécanique dès le premier tour, ndlr), alors je veux être le premier en mesure de saisir ma chance", a ainsi résumé Toon Aerts, champion national en 2019 et l'un des deux principaux animateurs de la saison, avec Eli Iserbyt, avant l'arrivée de l'ogre van Aert. Iserbyt s'attend, lui, à une course "assez basique". "Ce sera 95% en rythme et le reste dans le sable. Je suis bien dans le sable en général, mais il n'y en a pas assez ici. Ce sera plutôt un contre-la-montre, ce qui n'est pas vraiment mon truc." Michael Vanthourenhout, Quinten Hermans et Laurens Sweeck, champion en 2020, sont les autres candidats au podium. La course élites (15h15) sera la dernière au programme dimanche. Les débutants première année s'élanceront en ouverture, à 10h00. Une heure plus tard, place aux débutants deuxième année. Les espoirs masculins (U23) disputeront leur course à partir de 13h45. (Belga)