"J'ai chuté dans les voies de tram à cause de deux nids de poule que nous n'avons pas pu éviter", a expliqué Jasper Philipsen.. "Je suis tombé sur la ligne de tram et j'ai tout de suite vu tout ma préparation pour le Tour de France en péril. Mais les dégâts n'étaient pas importants et je suis remonté sur le vélo rapidement. J'ai pu tourner les jambes et ainsi continuer ma course normalement, même s'il n'est jamais amusant de chuter. J'ai continué la course sur mon vélo du départ mais j'ai ensuite connu des problèmes de dérailleur. J'ai changé de vélo quand le peloton est revenu." Le coureur d'Alpecin-Fenix s'est alors joint à une échappée qui semblait pouvoir réussir. "Le rythme de notre groupe n'a jamais été très élevé, certains coureurs ne collaboraient pas vraiment. Si le peloton ne s'était pas organisé et n'avait haussé son rythme, nous aurions gardé un avantage à l'avant. J'ai ensuite subi une crevaison et je me suis retrouvé entre le groupe de tête et le peloton, ce qui m'a coûté des forces pour le final". Jasper Philipsen avait signé trois top 3, dont une victoire dans la 2e étape du Baloise Belgium Tour. Il s'était également classé 6e du Tour de Cologne et s'était imposé dans la 3e étape du Tour de Turquie où il avait décroché quatre 2e places. Il a également remporté deux étapes à l'UAE Tour. (Belga)

"J'ai chuté dans les voies de tram à cause de deux nids de poule que nous n'avons pas pu éviter", a expliqué Jasper Philipsen.. "Je suis tombé sur la ligne de tram et j'ai tout de suite vu tout ma préparation pour le Tour de France en péril. Mais les dégâts n'étaient pas importants et je suis remonté sur le vélo rapidement. J'ai pu tourner les jambes et ainsi continuer ma course normalement, même s'il n'est jamais amusant de chuter. J'ai continué la course sur mon vélo du départ mais j'ai ensuite connu des problèmes de dérailleur. J'ai changé de vélo quand le peloton est revenu." Le coureur d'Alpecin-Fenix s'est alors joint à une échappée qui semblait pouvoir réussir. "Le rythme de notre groupe n'a jamais été très élevé, certains coureurs ne collaboraient pas vraiment. Si le peloton ne s'était pas organisé et n'avait haussé son rythme, nous aurions gardé un avantage à l'avant. J'ai ensuite subi une crevaison et je me suis retrouvé entre le groupe de tête et le peloton, ce qui m'a coûté des forces pour le final". Jasper Philipsen avait signé trois top 3, dont une victoire dans la 2e étape du Baloise Belgium Tour. Il s'était également classé 6e du Tour de Cologne et s'était imposé dans la 3e étape du Tour de Turquie où il avait décroché quatre 2e places. Il a également remporté deux étapes à l'UAE Tour. (Belga)