Au niveau mondial aussi, puisque la fédération internationale (FISA) a été contrainte d'annuler samedi une série d'événements internationaux dont les dernières régates de qualification pour les JO de Tokyo, à Lucerne (17-19 mai), après avoir déjà effacer précédemment celles de Varèse (27-29 avril). "Comme beaucoup d'entre nous tous, nous avons suivi de près l'évolution de la propagation du coronavirus. En concertation avec l'entraîneur fédéral Dominique Basset, Nous avons décidé de reporter les championnats de Belgique de bateaux courts à une date ultérieure. Une réunion sera organisée pour fixer une date, mais il est déjà certain qu'ils ne seront pas organisés en avril ou en mai", a expliqué Gwenda Stevens, la présidente de la fédération belge. Plus tôt ce week-end, la FISA avait annoncé annuler toutes ses compétitions jusqu'à la fin de mois de mai. Sont notamment concernées les régates de qualification olympiques et paralympiques panaméricaines de Rio de Janeiro (2-5 avril), les trois épreuves de Coupe du monde (Sabaudia, Varèse et Lucerne), mais aussi et surtout la finale des régates de qualification olympique pour l'Europe, l'Asie et l'Océanie , à Lucerne (17-19 mai). L'instance internationale avait déjà annoncé la semaine dernière supprimer la première régate de qualification pour Tokyo, prévue à Varèse (27-29 avril). Ces qualificatifs sont bel et bien annulés et ne seront pas reprogrammés, ce qui pose un gros problème aux équipages qui n'avaient pas encore validé leur ticket pour les JO. Le président du comité international olympique (CIO) Thomas Bach a reconnu dimanche que les annulations d'épreuves qualificatives posaient de sérieux problèmes dans la perspective de Tokyo et s'entendrait notamment à ce sujet mardi avec les fédérations sportives lors d'une réunion téléphonique. (Belga)

Au niveau mondial aussi, puisque la fédération internationale (FISA) a été contrainte d'annuler samedi une série d'événements internationaux dont les dernières régates de qualification pour les JO de Tokyo, à Lucerne (17-19 mai), après avoir déjà effacer précédemment celles de Varèse (27-29 avril). "Comme beaucoup d'entre nous tous, nous avons suivi de près l'évolution de la propagation du coronavirus. En concertation avec l'entraîneur fédéral Dominique Basset, Nous avons décidé de reporter les championnats de Belgique de bateaux courts à une date ultérieure. Une réunion sera organisée pour fixer une date, mais il est déjà certain qu'ils ne seront pas organisés en avril ou en mai", a expliqué Gwenda Stevens, la présidente de la fédération belge. Plus tôt ce week-end, la FISA avait annoncé annuler toutes ses compétitions jusqu'à la fin de mois de mai. Sont notamment concernées les régates de qualification olympiques et paralympiques panaméricaines de Rio de Janeiro (2-5 avril), les trois épreuves de Coupe du monde (Sabaudia, Varèse et Lucerne), mais aussi et surtout la finale des régates de qualification olympique pour l'Europe, l'Asie et l'Océanie , à Lucerne (17-19 mai). L'instance internationale avait déjà annoncé la semaine dernière supprimer la première régate de qualification pour Tokyo, prévue à Varèse (27-29 avril). Ces qualificatifs sont bel et bien annulés et ne seront pas reprogrammés, ce qui pose un gros problème aux équipages qui n'avaient pas encore validé leur ticket pour les JO. Le président du comité international olympique (CIO) Thomas Bach a reconnu dimanche que les annulations d'épreuves qualificatives posaient de sérieux problèmes dans la perspective de Tokyo et s'entendrait notamment à ce sujet mardi avec les fédérations sportives lors d'une réunion téléphonique. (Belga)