La saison en salle n'est pas un objectif pour Nafissatou Thiam. La multiple championne des épreuves combinées n'est d'ailleurs pas encore décidée à participer au pentathlon des championnats du monde en salle de Birmingham (1-4/03). La décision tombera en fin de semaine. Samedi à Gand, Thiam participait à sa 2e journée sa compétition de l'hiver dont elle attendait une concrétisation de ses bonnes sensations en longueur. L'athlète namuroise a toutefois dû se contenter d'un seul saut valable, le premier, à 6m28. "Je ne prépare pas l'hiver", a indiqué Nafissatou Thiam. "Je suis satisfaite de mon 60 mètres haies. Pour la longueur, je suis frustrée. Quand il neige, je ne peux pas sauter à l'entraînement, je ne peux donc pas avoir une course d'élan correcte en compétition." La course d'entraînement hivernal est réduite par la force des choses, selon l'entraîneur de Thiam, Roger Lespagnard, à 22 mètres, soit 12 foulées, pour 34 mètres, soit 18 foulées, nécessaires en compétition. "Je suis frustrée par mon concours gantois car mon impulsion lors de mon premier bond, le seul valable, n'était pas sur la planche et toutes les autres étaient mordues de peu. J'ai changé plusieurs fois de marques car ma course d'élan n'est pas stable. C'est dommage et énervant car j'étais venue à Gand pour savoir où j'en suis pour le championnat du monde en salle et cela n'a pas été possible. Je ne sais donc pas encore si je participe au Mondial. Décision fin de semaine. Tout ce que je peux dire pour ma longueur de samedi c'est que le feeling était bon, que les sauts étaient loins, mais pas valables." Pour sa rentrée hivernale, Nafissatou Thiam s'était imposée il y a une semaine dans un triathlon à Eaubonne où elle avait amélioré son record personnel au poids. "J'ai gagné, certes, contre des filles que je retrouve en heptathlon, mais c'est plutôt les performances qui m'intéressent. Ce que je n'ai pas vraiment eu à Gand." (Belga)

La saison en salle n'est pas un objectif pour Nafissatou Thiam. La multiple championne des épreuves combinées n'est d'ailleurs pas encore décidée à participer au pentathlon des championnats du monde en salle de Birmingham (1-4/03). La décision tombera en fin de semaine. Samedi à Gand, Thiam participait à sa 2e journée sa compétition de l'hiver dont elle attendait une concrétisation de ses bonnes sensations en longueur. L'athlète namuroise a toutefois dû se contenter d'un seul saut valable, le premier, à 6m28. "Je ne prépare pas l'hiver", a indiqué Nafissatou Thiam. "Je suis satisfaite de mon 60 mètres haies. Pour la longueur, je suis frustrée. Quand il neige, je ne peux pas sauter à l'entraînement, je ne peux donc pas avoir une course d'élan correcte en compétition." La course d'entraînement hivernal est réduite par la force des choses, selon l'entraîneur de Thiam, Roger Lespagnard, à 22 mètres, soit 12 foulées, pour 34 mètres, soit 18 foulées, nécessaires en compétition. "Je suis frustrée par mon concours gantois car mon impulsion lors de mon premier bond, le seul valable, n'était pas sur la planche et toutes les autres étaient mordues de peu. J'ai changé plusieurs fois de marques car ma course d'élan n'est pas stable. C'est dommage et énervant car j'étais venue à Gand pour savoir où j'en suis pour le championnat du monde en salle et cela n'a pas été possible. Je ne sais donc pas encore si je participe au Mondial. Décision fin de semaine. Tout ce que je peux dire pour ma longueur de samedi c'est que le feeling était bon, que les sauts étaient loins, mais pas valables." Pour sa rentrée hivernale, Nafissatou Thiam s'était imposée il y a une semaine dans un triathlon à Eaubonne où elle avait amélioré son record personnel au poids. "J'ai gagné, certes, contre des filles que je retrouve en heptathlon, mais c'est plutôt les performances qui m'intéressent. Ce que je n'ai pas vraiment eu à Gand." (Belga)