Le spécialiste du tour de piste estime que ce chrono peut laisser présager de belles choses l'été prochain. "Je suis super content. Je n'ai pas pu m'entraîner de manière régulière à 100 pour cent ces dernières années. Pour l'instant, je peux vraiment tout faire à fond sans aucune gêne", a expliqué Watrin, qui se rendra aux Mondiaux de Belgrade, prévus du 18 au 20 mars. "Ma vitesse est bonne, ce qui peut constituer un atout en salle car cela permet d'obtenir une bonne position aux 200 mètres quand vous vous rabattez. C'est possible d'atteindre les demi-finales mais une finale s'annonce compliqué", a avoué celui qui sera aussi, sans aucun doute, l'un des pions majeurs du relais belge 4x400 mètres. Malgré cette performance de premier choix sur 400 mètres, Watrin continuera à se concentrer sur le 400 mètres haies. "C'est prometteur pour cet été et les haies. Ma première course sera révélatrice mais si je peux maintenir cette forme et engranger du rythme sur les haies, de belles choses sont possibles." (Belga)

Le spécialiste du tour de piste estime que ce chrono peut laisser présager de belles choses l'été prochain. "Je suis super content. Je n'ai pas pu m'entraîner de manière régulière à 100 pour cent ces dernières années. Pour l'instant, je peux vraiment tout faire à fond sans aucune gêne", a expliqué Watrin, qui se rendra aux Mondiaux de Belgrade, prévus du 18 au 20 mars. "Ma vitesse est bonne, ce qui peut constituer un atout en salle car cela permet d'obtenir une bonne position aux 200 mètres quand vous vous rabattez. C'est possible d'atteindre les demi-finales mais une finale s'annonce compliqué", a avoué celui qui sera aussi, sans aucun doute, l'un des pions majeurs du relais belge 4x400 mètres. Malgré cette performance de premier choix sur 400 mètres, Watrin continuera à se concentrer sur le 400 mètres haies. "C'est prometteur pour cet été et les haies. Ma première course sera révélatrice mais si je peux maintenir cette forme et engranger du rythme sur les haies, de belles choses sont possibles." (Belga)