"Quand j'ai vu 2.1, je me suis dit que ce n'était pas possible... J'ai fait une course de feu. Je suis dans une forme exceptionnelle. Mais je sais aussi que je peux faire mieux. Je dois mieux gérer mes courses. Je fais quatre haies de niveau mondial et puis quatre de niveau amateur. Il faut que je me canalise." L'athlète du RESC espère à présent un repêchage. "J'avais déjà réussi le minimum international, qui est de 13.91. C'est le minimum belge qui est plus exigeant. La fédération peut donc m'inscrire... Et puis j'ai déjà loupé plusieurs championnats internationaux pour quelques centièmes. Or, depuis, on a découvert que les Russes sont pourris jusqu'à la moelle alors qu'ils ont contribué à abaisser ces minima... La fédération a vu que j'étais en forme." (Belga)

"Quand j'ai vu 2.1, je me suis dit que ce n'était pas possible... J'ai fait une course de feu. Je suis dans une forme exceptionnelle. Mais je sais aussi que je peux faire mieux. Je dois mieux gérer mes courses. Je fais quatre haies de niveau mondial et puis quatre de niveau amateur. Il faut que je me canalise." L'athlète du RESC espère à présent un repêchage. "J'avais déjà réussi le minimum international, qui est de 13.91. C'est le minimum belge qui est plus exigeant. La fédération peut donc m'inscrire... Et puis j'ai déjà loupé plusieurs championnats internationaux pour quelques centièmes. Or, depuis, on a découvert que les Russes sont pourris jusqu'à la moelle alors qu'ils ont contribué à abaisser ces minima... La fédération a vu que j'étais en forme." (Belga)