Déjà qualifié pour les championnats du monde à Eugene et d'Europe à Munich, Broeders s'est rapidement retrouvé seul, ce qui lui a permis de choisir la hauteur de la barre. Après avoir franchi aisément les 5m75, il a décidé de viser un nouveau record de Belgique à 5m90. Après deux essais manqués, il a raté le troisième de peu. "J'avais à nouveau de bonnes sensations. A 5m75, tout me semblait très fluide et détendu. Dommage que j'ai manqué de peu les 5m90. J'ai le sentiment que ce sera pour cette année. Je suis venu avec l'idée que vous n'avez pas nécessairement besoin d'une grande compétition à l'étranger pour sauter haut. On peut le faire tout aussi bien sur le sol belge et c'est agréable pour le public qui, je crois, s'est beaucoup amusé pendant ma prestation", a commenté Broeders. "Aux Championnats du monde, je veux d'abord passer les qualifications. Ce n'est jamais évident. Il faut y aller à fond à chaque fois et chaque année, des grands noms émergent", a conclu Broeders, qui aura l'occasion de battre le record de Belgique au meeting de la Ligue de Diamant jeudi à Stockholm et le 4 juillet à Sotteville-lès-Rouen, en France. (Belga)

Déjà qualifié pour les championnats du monde à Eugene et d'Europe à Munich, Broeders s'est rapidement retrouvé seul, ce qui lui a permis de choisir la hauteur de la barre. Après avoir franchi aisément les 5m75, il a décidé de viser un nouveau record de Belgique à 5m90. Après deux essais manqués, il a raté le troisième de peu. "J'avais à nouveau de bonnes sensations. A 5m75, tout me semblait très fluide et détendu. Dommage que j'ai manqué de peu les 5m90. J'ai le sentiment que ce sera pour cette année. Je suis venu avec l'idée que vous n'avez pas nécessairement besoin d'une grande compétition à l'étranger pour sauter haut. On peut le faire tout aussi bien sur le sol belge et c'est agréable pour le public qui, je crois, s'est beaucoup amusé pendant ma prestation", a commenté Broeders. "Aux Championnats du monde, je veux d'abord passer les qualifications. Ce n'est jamais évident. Il faut y aller à fond à chaque fois et chaque année, des grands noms émergent", a conclu Broeders, qui aura l'occasion de battre le record de Belgique au meeting de la Ligue de Diamant jeudi à Stockholm et le 4 juillet à Sotteville-lès-Rouen, en France. (Belga)