"J'ai presté au-delà de toutes les attentes", a-t-elle confié en zone mixte après sa course. "J'ai étonné tout le monde en me qualifiant pour ces demi-finales. Je suis partie plus vite qu'en séries vendredi, c'était aussi l'objectif. Mais après, c'était peut-être trop. Mes jambes ont explosé à mi-course. C'est dommage, mais je peux être très contente de ce que j'ai fait ici", a ajouté Vanessa Scaunet qui n'avait pas été autorisée à disputer les championnats de Belgique il y a quinze jours car, comme beaucoup d'autres athlètes, elle ne figure pas sur la liste des sportifs d'élites. Là voilà en demi-finales des championnats d'Europe avec un chrono de 2:07.71, le 18e des demi-finalistes. "Je savais que cela pouvait aller dans tous les sens aujourd'hui. Ou bien c'était bon, ou bien c'était mauvais. Je me sentais bien à l'échauffement, mais pendant la course, j'ai senti au fil des tours que j'avais les jambes de plus en plus lourdes. Et je n'avais plus de fraîcheur pour le sprint". (Belga)

"J'ai presté au-delà de toutes les attentes", a-t-elle confié en zone mixte après sa course. "J'ai étonné tout le monde en me qualifiant pour ces demi-finales. Je suis partie plus vite qu'en séries vendredi, c'était aussi l'objectif. Mais après, c'était peut-être trop. Mes jambes ont explosé à mi-course. C'est dommage, mais je peux être très contente de ce que j'ai fait ici", a ajouté Vanessa Scaunet qui n'avait pas été autorisée à disputer les championnats de Belgique il y a quinze jours car, comme beaucoup d'autres athlètes, elle ne figure pas sur la liste des sportifs d'élites. Là voilà en demi-finales des championnats d'Europe avec un chrono de 2:07.71, le 18e des demi-finalistes. "Je savais que cela pouvait aller dans tous les sens aujourd'hui. Ou bien c'était bon, ou bien c'était mauvais. Je me sentais bien à l'échauffement, mais pendant la course, j'ai senti au fil des tours que j'avais les jambes de plus en plus lourdes. Et je n'avais plus de fraîcheur pour le sprint". (Belga)