Baeten a terminé 4e de la quatrième série en 3:40.40, réalisant le 4e meilleur chrono de ceux qui n'étaient pas directement qualifiés à la place (Top 2 des quatre séries) et le dixième temps des douze finalistes. "Je savais à l'avance que ce serait très difficile d'aller en finale, car sur 51 participants, seuls douze sont autorisés à aller en finale. Je savais que je devais connaître un très bon jour et que tout devait se dérouler comme je le souhaitais dans la série. C'est comme avoir un billet gagnant à la loterie. Et aujourd'hui, j'en avais un, tout s'est déroulé comme prévu", a déclaré Baeten dans la zone mixte. "J'avais réalisé cette saison le 24e meilleur temps (3:39.88 le 30 janvier à Liévin, Ndlr) de tous les concurrents, mais je savais que j'avais fait beaucoup de progrès depuis. Je pensais donc être capable d'entrer en finale, mais c'est toujours un pari. Vous devez être en super condition et avoir la forme du jour. Les pièces du puzzle se sont mises en place aujourd'hui". Baeten a fait une course presque parfaite sur l'exigeant 1500 m dans l'Arena de Torun. "J'étais juste derrière Marcin Lewandowski et cet homme a tellement d'expérience. Je savais que je devais le suivre, qu'il ferait de la place. J'ai essayé de le suivre là où il a glissé et à la fin j'ai dû le laisser partir, parce que son accélération finale n'est pas la mienne. Mais cela a suffi pour être parmi les repêchés au temps. J'aurais peut-être préféré que ce ne soit pas si intense. J'ai couru à fond jusqu'à la ligne d'arrivée, car je savais que chaque dixième de seconde comptait". En finale, le duel entre Lewandowski et Jakob Ingebrigtsen sera à suivre. Ce sont également les deux premiers lors des précédents championnats d'Europe en salle de Glasgow en 2019. "C'est un petit championnat du monde que je vais courir vendredi et cela pour mon premier championnat senior. Je vais en profiter. Il faut espérer que je pourrai performer mais surtout prendre du plaisir", a ajouté l'athlète du Daring club de Louvain de 26 ans, poulain de Tim Moriau. . (Belga)

Baeten a terminé 4e de la quatrième série en 3:40.40, réalisant le 4e meilleur chrono de ceux qui n'étaient pas directement qualifiés à la place (Top 2 des quatre séries) et le dixième temps des douze finalistes. "Je savais à l'avance que ce serait très difficile d'aller en finale, car sur 51 participants, seuls douze sont autorisés à aller en finale. Je savais que je devais connaître un très bon jour et que tout devait se dérouler comme je le souhaitais dans la série. C'est comme avoir un billet gagnant à la loterie. Et aujourd'hui, j'en avais un, tout s'est déroulé comme prévu", a déclaré Baeten dans la zone mixte. "J'avais réalisé cette saison le 24e meilleur temps (3:39.88 le 30 janvier à Liévin, Ndlr) de tous les concurrents, mais je savais que j'avais fait beaucoup de progrès depuis. Je pensais donc être capable d'entrer en finale, mais c'est toujours un pari. Vous devez être en super condition et avoir la forme du jour. Les pièces du puzzle se sont mises en place aujourd'hui". Baeten a fait une course presque parfaite sur l'exigeant 1500 m dans l'Arena de Torun. "J'étais juste derrière Marcin Lewandowski et cet homme a tellement d'expérience. Je savais que je devais le suivre, qu'il ferait de la place. J'ai essayé de le suivre là où il a glissé et à la fin j'ai dû le laisser partir, parce que son accélération finale n'est pas la mienne. Mais cela a suffi pour être parmi les repêchés au temps. J'aurais peut-être préféré que ce ne soit pas si intense. J'ai couru à fond jusqu'à la ligne d'arrivée, car je savais que chaque dixième de seconde comptait". En finale, le duel entre Lewandowski et Jakob Ingebrigtsen sera à suivre. Ce sont également les deux premiers lors des précédents championnats d'Europe en salle de Glasgow en 2019. "C'est un petit championnat du monde que je vais courir vendredi et cela pour mon premier championnat senior. Je vais en profiter. Il faut espérer que je pourrai performer mais surtout prendre du plaisir", a ajouté l'athlète du Daring club de Louvain de 26 ans, poulain de Tim Moriau. . (Belga)