Qualifié avec le 8e chrono des finalistes, Kimeli a réalisé un très beau dernier tour afin de déborder l'Espagnol Mohammed Katir, finalement 4e. Un autre Espagnol, Adel Mechaal, a complété le podium du jour en 7:49.47. Auteur de son record personnel en séries (7:46.76), Robin Hendrix a connu une fin de course plus compliquée, terminant à la 12e et dernière place en 7:59.86. Le Norvégien Jakob Ingebrigtsen, déclaré vainqueur du 1.500m après avoir été disqualifié vendredi soir, a signé un doublé qu'il n'était pas parvenu à décrocher à Glasgow en 2019. Avec cinq médailles, la Belgique est en tête du tableau des médailles après les premières places de Nafi Thiam (pentathlon) et Elise Vanderelst (1500m), l'argent de Noor Vidts (pentathlon) et le bronze de Thomas Carmoy (hauteur). La délégation aura l'occasion d'ajouter une sixième breloque en fin de soirée avec le relais 4x400 mètres masculin auquel participent les Belgian Tornados, champions d'Europe en titre. (Belga)

Qualifié avec le 8e chrono des finalistes, Kimeli a réalisé un très beau dernier tour afin de déborder l'Espagnol Mohammed Katir, finalement 4e. Un autre Espagnol, Adel Mechaal, a complété le podium du jour en 7:49.47. Auteur de son record personnel en séries (7:46.76), Robin Hendrix a connu une fin de course plus compliquée, terminant à la 12e et dernière place en 7:59.86. Le Norvégien Jakob Ingebrigtsen, déclaré vainqueur du 1.500m après avoir été disqualifié vendredi soir, a signé un doublé qu'il n'était pas parvenu à décrocher à Glasgow en 2019. Avec cinq médailles, la Belgique est en tête du tableau des médailles après les premières places de Nafi Thiam (pentathlon) et Elise Vanderelst (1500m), l'argent de Noor Vidts (pentathlon) et le bronze de Thomas Carmoy (hauteur). La délégation aura l'occasion d'ajouter une sixième breloque en fin de soirée avec le relais 4x400 mètres masculin auquel participent les Belgian Tornados, champions d'Europe en titre. (Belga)