"The Assassin", comme on le surnomme, a en effet expédié le Verviétois Anthony Loffet au tapis grâce à un crochet droit à la tempe, dès la 30e seconde de ce combat prévu en dix rounds. A peine relevé, il lui a encore entre autres infligé un terrible uppercut du gauche, puis deux autres crochets du droit qui ont fait vaciller Loffet, pendant qu'une nouvelle grêle de coups s'abattait sur lui. Il était déjà temps pour le coin du Belge de jeter l'éponge, l'arbitre Kevin Parker arrêtant alors le massacre. C'était la deuxième fois en deux jours, qu'un boxeur du GMG Promotion des frères Giuliani abandonnait sur la voie d'un titre, visiblement hors de sa portée, face à un adversaire largement supérieur. Amaury Massenaux avait en effet été le valeureux rival, mais pendant seulement sept des douze rounds, du Français Milan Prat, sacré champion EBU de l'Union Européenne des super-welters (entre 66,678 et 69,853 kg), vendredi à Massy, dans l'Essonne. Ivre de bonheur, Adam Azim a gratifié le public du Skydome de la danse et du fameux "Siuuu" de Cristiano Ronaldo. "C'est le premier d'une longue série de titres", a déclaré l'Anglais originaire de Slough, invaincu en cinq combats, tous victorieux, dont quatre avant la limite. "J'en veux en effet encore plein d'autres, et je les aurai..." Loffet, 24 ans, champion de la Ligue francophone, a lui subi la deuxième défaite de sa carrière, pour huit victoires (Belga)

"The Assassin", comme on le surnomme, a en effet expédié le Verviétois Anthony Loffet au tapis grâce à un crochet droit à la tempe, dès la 30e seconde de ce combat prévu en dix rounds. A peine relevé, il lui a encore entre autres infligé un terrible uppercut du gauche, puis deux autres crochets du droit qui ont fait vaciller Loffet, pendant qu'une nouvelle grêle de coups s'abattait sur lui. Il était déjà temps pour le coin du Belge de jeter l'éponge, l'arbitre Kevin Parker arrêtant alors le massacre. C'était la deuxième fois en deux jours, qu'un boxeur du GMG Promotion des frères Giuliani abandonnait sur la voie d'un titre, visiblement hors de sa portée, face à un adversaire largement supérieur. Amaury Massenaux avait en effet été le valeureux rival, mais pendant seulement sept des douze rounds, du Français Milan Prat, sacré champion EBU de l'Union Européenne des super-welters (entre 66,678 et 69,853 kg), vendredi à Massy, dans l'Essonne. Ivre de bonheur, Adam Azim a gratifié le public du Skydome de la danse et du fameux "Siuuu" de Cristiano Ronaldo. "C'est le premier d'une longue série de titres", a déclaré l'Anglais originaire de Slough, invaincu en cinq combats, tous victorieux, dont quatre avant la limite. "J'en veux en effet encore plein d'autres, et je les aurai..." Loffet, 24 ans, champion de la Ligue francophone, a lui subi la deuxième défaite de sa carrière, pour huit victoires (Belga)